L’allemand oral L4 à Hong Kong : vers l’identification des interférences phonético-phonologiques issues des langues source chez des apprenants cantophones adultes

par Inge Anna Bley Hiersemenzel (Bley)

Thèse de doctorat en Allemand. Linguistique

Sous la direction de Fernande Krier.

Soutenue le 08-06-2012

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était Hervé Quintin.

Le jury était composé de Betina Schnabel.

Les rapporteurs étaient Peter Gilles, Florian Schiel.


  • Résumé

    Cette étude d’ordre phonético-phonologique considère la prononciation en allemand L4 chez des apprenants tardifs cantophones de la première génération postcoloniale à Hong Kong. Pour ces locuteurs dont les langues source sont le cantonais (L1) et l’anglais (L2) de Hong Kong, ainsi que le putonghua/mandarin (L3), l’allemand est la quatrième langue orale (L4). La question des transferts linguistiques issus des langues source reste mal évaluée. À travers une analyseprincipalement auditive, nous cherchons à découvrir comment l’allemand lu est prononcé sous l’effet interférentiel attendu d’une ou de plusieurs langues source. Ce travail dégage des fautes typiques et quantifiables à travers l’exploitation d’enregistrements d’apprenants cantophones adultes. Ces données élicitées aux niveaux segmental et suprasegmental ont été comparées à celles d’un groupe contrôle de locuteurs natifs, ainsi qu’à la prononciation canonique retenue. Noustentons de déterminer les causes des déviances saillantes dues aux effets interférentiels des langues source relevant du niveau phonético-phonologique. Ce travail permettra de dégager des méthodes d’apprentissage plus adaptées, une fois les différents domaines identifiés, ayant trait aux difficultés spécifiques lors de l’acquisition de l’allemand L4. Ainsi, des exercices variés et bien adaptés à ce public d’apprenants permettront d’améliorer plus rapidement l’acquisition del’allemand oral. Ce travail était dicté par le souci de fournir un ensemble d’informations potentiellement utiles aux domaines linguistique et didactique

  • Titre traduit

    Hong Kong Cantonese L4 learners’ oral production of German : Towards the identification of cross-linguistic transfer effects at both the segmental and suprasegmental levels


  • Résumé

    This thesis aims to investigate salient mispronunciations from Cantonese adult L4 learners of German in Hong Kong, in order to support the design of effective pedagogical and remedial instruction for pronunciation improvement. For these learners of the first post-colonial generation, the other source languages are Hong Kong English (L2) and putonghua/Mandarin (L3), both non-native/non-foreign languages. The overall aims of this study are to promote ourunderstanding of cross-linguistic interference between source languages and the target language in adult learners whose first language is genetically and typologically distant from German, as well as to identify typical linguistic features of German L4. The proposed approach involves a systematic contrastive description of phonology and phonetics primarily between German and Cantonese, followed by a shorter description of learners’ L2 and L3. To address the question of deviant features and language transfer, data gathered from students reading German were compared to native speaker data, as well as to a canonical form of pronunciation. The analysis of interlanguage data revealed segmental and suprasegmental deviations from the underlying canonical form, as well as contexts where L1 and L2 transfer effects are prominent. Thismethodology enabled us to propose an inventory of salient pronunciation errors, useful for the domain of linguistics and for pedagogical purposes. Though further studies should be conducted at both the segmental and suprasegmental level, this work contributes to our understanding of aspects of this particular L4 interlanguage

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 2 - Bibliothèque en ligne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.