L'enseignement du français à l'université marocaine : le cas de la filière "Sciences de la Vie et Sciences de la Terre et de l'Univers

par Mehdi Haidar

Thèse de doctorat en Sciences du Langage. Sociolinguistique. Didactique

Sous la direction de Philippe Blanchet et de Leila Messaoudi.

Le président du jury était Abdeleffem El Ouazzani.

Le jury était composé de Lahcen Amargui, Hafida El Amrani.

Les rapporteurs étaient Claude Cortier, Abdelouahed Mabrour.


  • Résumé

    Après les réformes successives du système éducatif (1969, 1974, 1987) l’arabe gagna du terrain dans le paysage linguistique marocain. C’est ainsi que dans le secondaire, les disciplines scientifiques, comme la biologie ou encore la physique furent dispensées en arabe, contrairement au supérieur scientifique où le français est toujours la seule langue utilisée dans les amphithéâtres. Confrontés pendant leur scolarité à un enseignement du français inadapté à leurs besoins, les étudiants nouvellement inscrits à l’université ont beaucoup de mal à comprendre le discours complexe des cours magistraux. Ayant une compétence en langue française très approximative, beaucoup d’étudiants quittent l’université dès la première année sans décrocher de diplôme.Dans cette recherche que nous nous proposons d’effectuer sur le terrain de l’université marocaine, nous nous focalisons sur cette fracture linguistique que connaissent les étudiants en première année inscrits dans la filière Sciences de la Vie et Sciences de la Terre et de l’Univers, sur les aspects de la langue spécialisée (du technolecte), sur le discours des cours magistraux et la relation qui pourrait subsister entre les cours de langue dispensés à l’université et les spécificités du technolecte de la biologie et de la géologie.S’appuyant sur les fonds théoriques de la didactique contextualisée et sur les champs du FOS et du FOU, l’objectif de ce travail est de voir si les cours de langue à l’université répondent concrètement aux besoins des étudiants. Une démarche qualitative a donc été adoptée en empruntant les techniques d’enquête (l’observation, le questionnaire, l’interview) à des sciences connexes comme la sociolinguistique ou l’ethnographie de la communication, et ce, dans le but de relever les représentations des acteurs sociaux qui sont au centre de cette étude, à savoir les étudiants et les enseignants de langue et de spécialité

  • Titre traduit

    Teaching french at the morrocan university : the case of Biology sector and Sciences of Earth and the Univers


  • Résumé

    After the successive reforms of the educational system (on 1969, 1974, 1987) Arabic gained ground in the Moroccan linguistic landscape. And so in high school secondary, the scientific disciplines, as the biology or still the physics were dispensed in Arabic, contrary to the upper scientist where French is always the only language used in amphitheaters. Confronted during their schooling with a teaching French unsuitable for their needs, the students recently registered on the university have difficulty understanding the complex speech of the lectures. Having a skill in very rough French language, many students leave the university from the first year without dropping out of diploma.In this research which we suggest making on the ground of the Moroccan university, we focus on this linguistic fracture that know the students in first year registered in the biology sector and Sciences of earth and the Universe, on the aspects of the specialized language (of the technolecte), on the speech of the lectures and the relation which could remain between language courses dispensed at the university and the specificities of the technolecte of the biology and the geology.Leaning on the theoretical funds of the “didactique contextualisée” and on the fields of the FOS and the FOU, the objective of this work is to see if language courses at the university concretely meet the needs of students. A qualitative approach was thus adopted by borrowing the techniques of investigation (the observation, the questionnaire, the interview) from related sciences as the sociolinguistics or the ethnography of the communication, and it, with the aim of raising the representations of the social players which are in the center of this study, namely the students and the teachers of language and speciality


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 2 - Bibliothèque en ligne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.