Les Routes de la lutte

par Tanguy Philippe

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)

Sous la direction de Yvon Léziart et de Jean Brihault.

Soutenue le 25-06-2012

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était André Terrisse.

Les rapporteurs étaient Jean Griffet, Alain Marchive.


  • Résumé

    La lutte est une mise en jeu de la force entre deux antagonistes qui tentent de se maîtriser dans un corps-à corps. Cette activité physique au principe simple est présente dans une majorité de cultures sous des formes élaborées. Elle constitue un motif imaginaire, représentant les oppositions fondamentales des mythes ou est organisée sous forme rituelle, pour que son résultat augure de la prospérité collective. Les « styles » de lutte, formes durables et localisées, correspondent à définition de la force dans les cultures et les civilisations, prenant en compte un idéal imaginaire et une construction fine desavoirs pratiques dans un système règlementaire cohérent et stimulant.En complément d’une présence universelle et de pratiques locales et originales, il est possible de rapprocher certains styles disposant de caractéristiques similaires, ce qui montre une diffusion de la lutte sur la longue durée. Les formes élaborées ont une distribution géographique régulière, correspondant aux routes de circulation de culture. Sur les routes de la soie, les styles se sont diffusés tout en se distinguant progressivement. Le long de la « Route celtique », ils ont connu une histoire complexe d’identification et de réunion, influençant même la synthèse de styles internationaux.La lutte, sur la base d’une formule d’opposition simple et modifiable, a été finement élaborée, développée en desstructures sociales plus complexes, et véhiculée le long des routes de culture. Ce cheminement sur la longue durée illustre la constitution du sport comme objet de culture, et montre comment l’ancrage du jeu et sa diffusion contribuent à créer et à enrichir la construction du sport

  • Titre traduit

    The Wrestling roads


  • Résumé

    Wrestling is a play of strength between two antagonists who aim to master each other in a hand-to-hand opposition. The principle of this activity is fairly simple and well known in a majority of cultures and civilizations. It can be found in different elaborated forms. Wrestling symbolizes an imaginary representation of the fundamental opposition in mythology or acts as a ritual challenge in which the outcome foreshadows the collective wealth. Each wrestling style corresponds to one culture’s definition of the Strength concept, which takes into account an ideal imaginary, and a subtle construction of practical knowledge in a consistent and stimulating rules system.In addition to a universal presence and local original practices, we can easily notice similarities between styles and a wide set of common characteristics. It illustrates and implies a long-term diffusion. Elaborated forms have a steady geographical distribution, which corresponds to the roads of cultural circulation. Along the Silk Road styles spread out while they gradually evolved and grew apart. On the “Celtic Road” they experienced a complex History of identification and meeting that influenced the synthesis of international styles.Wrestling is an elementary and flexible system that has been deeply developed in more complex forms and spread out along the culture roads. This long-term progression illustrates the cultural character of sport and shows how its rooting and diffusion contribute into enriching the sport construction

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 2 - Bibliothèque en ligne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.