La représentation de l’altérité et les discours de la différenciation dans la presse écrite française et grecque : vers la construction d’une identité européenne ?

par Elissavet Patzioglou

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Yves Chevalier et de Elsa Deliyanni.

Le président du jury était Nicolas Pélissier.

Les rapporteurs étaient Céline Bryon-Portet, Anastasia-Tessa Doulkeri.


  • Résumé

    Cette thèse propose une lecture des représentations de l‟altérité dans la presse écrite, comme outil de la construction de l‟identité. Partant d‟un angle d‟approche franco hellénique nous construisons une méthode d‟appréhension des pratiques, des représentations, mais également des biais d‟une mécanique de la construction de l‟identité européenne.La représentation de l‟altérité ne naît pas ex nihilo, mais s‟inscrit dans une stratégie d‟éloignement et de fermeture de l‟identité européenne vis à vis de l‟Autre ainsi identifié. Cette stratégie se base à la transmission et à la transformation des discours de différenciation, qui forment un outil institutionnel pour la construction des stéréotypes à l‟égard de l‟Autre. Dorénavant, un espace - autre apparaît, espace dans lequel la représentation de la réalité se reflète et se cristallise.Une identité européenne se construit donc dans ce contexte de divergence, ce qui soulève dès lors des enjeux de légitimation pour elle. Entre héritage occidentale et intérêts nationaux différents, la politique de construction d‟une identité européenne se fonde sur une stratégie d‟exclusion, qui incite les peuples européens à se souder culturellement face au péril de l‟Autre.

  • Titre traduit

    The representation of otherness and the discourse of differentiation in the French and Greek press : Towards the construction of a European identity ?


  • Résumé

    This thesis proposes a reading of the representations of otherness in the press as a mean of constructing identity. On the basis of a French-Hellenic approach, we build a method for understanding the practices, the representations and also the bias of the mechanism for the construction of a European identity.The representation of otherness does not appear ex nihilo, but it participates in a strategy of repulsion and closure of the European identity towards the Other. This strategy is based in the transmission and the transformation of the discourses of differentiation that form an institutional mean for the construction of stereotypes towards the Other. Hence, another-space appears, into which the representation of reality it‟s reflected and crystallized.Therefore, a European identity it‟s constructed into a context of divergence, a fact that points out the stakes of its legitimization. Between an occidental heritage and different national interests, the policy for the construction of a European identity is established from a strategy of exclusion, which induce the European people to unite culturally in front of the risk of the Other.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 2 - Bibliothèque en ligne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.