Le Néolithique récent de l’Ouest de la France (IVe – IIIe millénaires avant J. -C. ) : productions et dynamiques culturelles

par Audrey Blanchard

Thèse de doctorat en Archéologie et archéométrie

Sous la direction de Jean-Laurent Monnier et de Jean-Noël Guyodo.

Soutenue en 2012

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif de préciser le cadre chrono-culturel du Néolithique récent de l’Ouest de la France, sujet original. La mosaïque d’entités culturelles définie sur la base des seuls lots céramiques a, jusqu’à présent, largement obscurci notre compréhension de la société. Cette vision, somme toute réductrice, devait être actualisée et complétée en profitant des découvertes récentes, souvent inédites. Le sujet englobe le Néolithique récent, de 3800 à 2900/2800 avant J. -C. L’aire d’étude s’étend de la Bretagne méridionale au sud de la Vendée, jusqu’au Centre-Ouest de la France. L’approche originale repose sur l’étude typo-technologique de la culture matérielle (productions lithiques et céramiques) complétée par des analyses physico-chimiques (pétrographie, spectrométrie RAMAN, chimie organique). Le projet peut paraitre ambitieux puisqu’il embrasse productions matérielles, implantations humaines, contextes funéraires, échanges et diffusions, soit la totalité des données accessibles. Parmi les différents thèmes abordés dans cette synthèse, celui de l’habitat et les notions de pérennité / temporalité des implantations humaines est nouveau pour la période et le secteur d’étude. La mobilité du groupe et des individus est ainsi envisagée à travers les contextes et la culture matérielle. A cette occasion, l’importance des espaces maritimes et fluviaux dans l’organisation du territoire est reconsidérée, puisqu’ils constituent des axes de circulation privilégiés. Les pratiques funéraires et les constructions mégalithiques associées, représentatives de la société, assoient le discours. Au terme de ce travail, un phasage scindant la période en trois temps à l’image des rythmes différents offerts par les productions lithiques et céramiques est proposé.

  • Titre traduit

    Productions and cultural dynamics of the Late Neolithic of Western France (4th and 3rd millennia BC)


  • Résumé

    This original research aims at tightening the chronological and cultural framework of the Late Neolithic in western France. The fragmented cultural entities defined on the sole basis of ceramic assemblages form a mosaic that has, until now, undermined our understanding of Neolithic society. This reductive vision of the Neolithic needed to be updated in the light of recent and often unpublished discoveries. The topic of this research encompasses the late neolithic period, from 3800 to 2900/2800 BC. The study area spreads from southern Brittany to southern Vendée and to the Centre-West of France. The original approach of this project is based on the typo-technological study of material culture (lithic industry and ceramics), completed by physicochemical analyses (petrography, Raman spectrometry, organic chemistry). This may seem like an ambitious project, as it covers the totality of available data from material productions, human settlement and funerary contexts to trade and diffusion. Among the various themes that are approached in this synthesis is the notion of habitat and its perennial or temporary nature, a topic that has not previously been studied for this period. Thus, contexts and material cultures are studied in order to understand group and individual mobility. This prompts us to reconsider the favoured exchange and circulation corridors constituted by maritime and fluvial spaces and their role in the organisation of the territory. Funerary practices and the megalithic constructions associated with them form a basis for our theories because they are representative of the [Neolithic] society. At the end of our work, we propose a chronological sequence that divides the period into three shorter ones, reflecting the different rhythms suggested by lithic and ceramic assemblages.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (394, 249 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 371-390

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL RENNES 1 2012 BLA
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2012/74 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.