Origine du VIH/SIV dans le sperme

par Claire Deleage

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Nathalie Dejucq-Rainsford.

Soutenue en 2012

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Alors que le sperme représente le principal vecteur de dissémination du VIH, paradoxalement l'origine du virus dans ce fluide demeure mal connue. Les virus du sperme diffèrent en partie de ceux du sang, ce qui indique une production locale du VIH au sein du tractus génital mâle. De plus, la détection in situ d'éléments viraux au niveau des progéniteurs des spermatozoïdes (cellules germinales testiculaires) suggère une infection de ces cellules. Dans ce contexte, mes travaux de thèse se sont articulés autour de 2 axes : 1 L'étude de l'origine du VIH dans le sperme: Nous avons montré une infection productive des cellules immunitaires résidentes de la vésicule séminale humaine par le VIH-1 à la fois in vitro et in vivo. De plus, nous avons entrepris chez le macaque cynomolgus une comparaison phylogénique des souches de SIV amplifiées à partir des tissus du tractus génital mâle, du sperme et du sang, afin de déterminer les sources du VIH/SIV séminal. 2 L'étude des interactions entre les cellules germinales testiculaires humaines et le VIH: Nous avons montré que ces cellules expriment plusieurs récepteurs potentiels pour le VIH, et que le virus se fixe à ces cellules in vitro. Nos résultats préliminaires suggèrent la possibilité d'une entrée du virus dans les cellules germinales isolées. Sur la base de la littérature et de nos résultats, il apparaît clairement que les différents organes constituant le tractus génital masculin sont infectés par le VIH et donc susceptibles de contribuer à la charge virale séminale. De plus, nos travaux indiquent l'existence d'interactions entre les cellules germinales testiculaires et le VIH-1, ce qui ouvre de nombreuses perspectives d'études.

  • Titre traduit

    Origin of HIV/SIV


  • Résumé

    Although semen represents the main vector for HIV dissemination worldwide, the origin of the virus in this body fluid remains unknown. Viral strains in semen are partly different from viral strains in the blood, indicating local viral production within the male genital tract. In addition, the in situ detection of viral elements within testicular germ cells suggests an infection of these spermatozoa progenitors. In this context, my thesis was articulated around 2 axes: 1 The study of the origin of HIV in semen: We demonstrated that the resident immune cells of the human seminal vesicles can support productive HIV infection in vitro and in vivo, and therefore have the potential to contribute virus to semen. Furthermore, we began a phylogenic comparison of SIV strains amplified from the organs of the male genital tract, semen and blood, to unravel the sources of seminal SIV/HIV. 2 Study of testicular germ cells and HIV interactions: We showed that testicular germ cells express potential receptors for HIV and that the virus can bind to these cells isolated from healthy men. Preliminary results suggest that testicular germ cells can support HIV entry. Based on the literature and on our results, it clearly appears that the male genital tract organs are infected by the HIV and thus susceptible to contribute to the seminal viral load. Furthermore, our results indicate the existence of interactions between human testicular germ cells and HIV-1, which pave the way for further investigations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (255 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-255

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2012/65
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.