Les mondes du blog : contribution à l'analyse du phénomène des blogs en France

par Olivier Trédan

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Denis Ruellan.

Soutenue en 2012

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les blogs ont marqué les années 2000, passant de quelques centaines d’espaces créés au début de la décennie à quelques 160 millions d’unités indexées par les moteurs de recherche dédiés. Ce travail doctoral entend contribuer à la compréhension du phénomène et de sa dynamique. Il est principalement centré sur le cas français sur une période courant de 2002, lorsque les premières plateformes de blogs apparaissent, jusqu’à 2009, quand entrent en lice des sites qualifiés de réseaux sociaux. Deux démarches empiriques ont été menées de front. La première a reposé sur l’observation générale des dynamiques qui ont accompagné l’essor des blogs. Ce travail montre que les mondes du blog sont marqués par un processus de segmentation. Celle-ci est liée à des formes d’appropriation différenciées d’un même format de publication, donnant naissance à une variété de mondes sociaux entrecroisés. La seconde démarche a reposé sur le suivi longitudinal des « carrières » de dix blogueurs sur la période. Pour ces derniers, les mondes du blog ont offert un cadre à des activités de publication. Ils ont progressivement appris à évoluer dans une semi-obscurité dans le but de ne pas jouir d’une trop grande visibilité, tout en trouvant les ressources nécessaires à l’entretien de leurs sociabilités culturelles. À l’articulation de ces deux approches de terrain se déploie la notion interactionniste de monde social, combinée avec des sociologies de la médiation, des attachements et du goût. Derrière cet assemblage méthodologique, c’est finalement un autre objet qui transparaît : la réception. Ce travail est aussi une tentative pour comprendre les publics des blogs

  • Titre traduit

    Blogs worlds : contribution to the analysis of the phenomenon of blogs inFrance


  • Résumé

    The 2000s have been marked by blogs, starting out with the creation of a few hundred blogs spaces at the start of the decade to number around 160 million units indexed by dedicated search engines. This doctoral thesis aims to contribute to undestanding the phenomenon and its dynamics. France is the main focus of study, from 2002 when the first blog platforms began to appear, until 2009 when the websites qualifying as social networks entered the arena. Two empirical approaches have been adopted. The first approach consists of a general observation of the dynamics which surrounded the soar in the development of blogs. We demonstrate that the world of blogs can be identified by a process of segmentation, linked to differentiated forms of appropriation of the same publication format, giving rise to a variety of intertwined social worlds. The second approach comprises a longitudinal study of the "careers" of ten bloggers over the reference period. For these individuals, the world of blogs has enabled them to undertake publication activities. Over time, they have learned how to progress in the blog world twilight zone, thereby avoiding excessive visibility whilst still finding the resources necessary to remaining culturally sociable. At the crossroads these approaches in the field, lies the interactionist notion of the social world, combined with the sociologies of mediation, attachment and taste. Behind this methodological assembly, another object becomes apparent : the reception. This work also seeks to understand the blog public

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (613 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 573-598. Notes bibliogr. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2012/28
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.