La mobilité géographique des salariés à l'échelle infranationale : une étude ethnosociologique des difficultés vécues

par Céline Schmidt

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Philippe Robert-Demontrond.

Soutenue en 2012

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Si la mobilité géographique des salariés est un problème d'importance majeure, au plan managérial, elle reste essentiellement reconnue comme tel dans sa dimension internationale. La dimension infranationale de cette mobilité est quant à elle peu questionnée: elle n'est reconnue comme faisant problème que dans le cadre d'une mobilité collective et n'est guère problématisée dans le cadre d'une mobilité individuelle. Pour contribuer à pallier ce manque, une étude exploratoire est engagée, d'inspiration ethnosociologique. Sur le plan méthodologique notre démarche s'appuie d'une part, sur trente sept récits de vie et d'autre part, selon le principe de triangulation, sur plusieurs observations issues d'une ethnographie virtuelle, d'une observation flottante, ainsi que d'une auto-ethnographie. Cette recherche tente d'approfondir la compréhension du vécu des salariés, lors de leur expérience de mobilité, en mettant en évidence les distorsions entre les discours et pratiques institutionnels' et les perceptions des salariés. Le changement paradigmatique proposé consiste à enrichir le cadre théorique de l'adaptation par celui des émotions. Notre recherche pointe l'existence de vives difficultés d'adaptation - même lorsque la mobilité est choisie - ainsi que le concept de nostalgie, comme constat de l'échec à la mobilité, mais aussi en tant que mécanisme d'adaptation. NOlJs. Soulignons l'importance d'étudier le capital de mobilité (Murphy-Lejeune, 2003) des salariés en lien avec les politiques de la compétence et la gestion du devenir des salariés (Combes et Lethielleux, 2008)

  • Titre traduit

    Infra-national mobility of employees : an ethno-sociology study of difficulties experienced


  • Résumé

    Although spatial mobility of workers is a major issue, in management, it is still essentially recognized as an international issue. The question of infra-national mobility is rarely studied, being mainly recognized as problematic in the case of collective mobility and rarely where individual mobility is concerned. Ln order to fill this gap, an exploratory study, inspired by ethno-sociology, has been undertaken. Our chosen methodology inc1udes 37 life stories, as weIl as several virtual ethnography observations; one floating observation and also autoethnography. The aim of this research is to provide in-depth understanding of the employees during their mobility experience and to draw attention to differences between the official line and practices of institutions and the perceptions of employees. The proposed paradigm change enriches the theoretical framework of adaptationby inc1uding emotions. Our research points to real adaptation difficulties-even when mobility is chosen-as weIl as nostalgia, both in recognizing failure in mobility and also as an adaption mechanism. The research stresses the necd to study employees' mobility capital (Murphy-Lajeune, 2003) in line with competency management and professional evolution policies (Combes et Lethielleux, 2008)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.( 347 p. )
  • Annexes : Bibliographie p. 319-346. Notes bibliogr. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2012/22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.