Une analyse de l'importance des facteurs financiers dans le mécanisme de transmission de la politique monétaire en économie ouverte

par Sinda Jebli

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Christophe Poutineau et de Mohamed Trabelsi.


  • Résumé

    Le retour des problèmes financiers depuis plusieurs années a conduit à une prise en compte des frictions financières dans les modèles de la nouvelle macroéconomie keynésienne. Cette thèse s'attache à analyser les mécanismes de transmission des chocs financiers sur l'économie réelle, dans le cadre d'une petite économie ouverte. La première approche théorique de cette thèse montre que la banque centrale peut être induite en erreur en s'appuyant sur un modèle standard sans secteur bancaire. Elle montre également que les implications des contraintes financières sont relativement plus importantes pour la transmission du choc financier aux principaux agrégats d'une petite économie ouverte. La deuxième approche théorique, qui cherche à étudier l'interaction entre la règlementation du capital et la politique monétaire, montre que l'introduction du ratio d'endettement dans la règle de Taylor ne semble pas améliorer la performance par rapport à une règle de taux d'intérêt standard. Cette thèse propose également une approche empirique afin de tester, d'une part, la présence d'un mécanisme d'accélérateur financier en République Tchèque et d'autre part, de montrer que la sensibilité aux contraintes financières est différente selon la taille des firmes. Les résultats montrent que les micro-entreprises, les plus dépendantes du crédit bancaire, font preuve d'une forte sensibilité de leur comportement d'investissement aux coûts de l'accès au financement externe

  • Titre traduit

    An analysis of the importance of financial factors in the transmission mechanism of monetary policy in open economy


  • Résumé

    The return of financial problems for several years has led to a consideration of financial frictions in the New Keynesian models. This thesis attempts to analyze the mechanisms of transmission of financial shocks on the real economy, in the context of a small open economy. The first theoretical approach of this thesis shows that the central bank can be misled by relying on a standard model without the banking sector. It also shows that the implications of financial constraints are relatively more important for the transmission of financial shocks to the main aggregates of a small open economy. The second theoretical approach, which seeks to study the interaction between capital regulation and monetary policy, shows that the introduction of the debt ratio in the Taylor rule does not improve performance compared to a standard interest rate rule. This thesis also proposes an empirical approach to test firstly, the presence of a financial accelerator in the Czech Republic ad secondly, to show that sensitivity to financial constraints is different depending on the size of firms. The results show that micro-firms, more dependent on bank credit, show a strong sensitivity of their investment behavior to the costs of access to external financing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (VI-193 f.)
  • Annexes : Bibliographie p.173-182. Annexes. Index des références

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2012/9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.