Apathie et émotions : corrélats cliniques et métaboliques dans la maladie de Parkinson et la Schizophrénie

par Gabriel Robert

Thèse de doctorat en Biologie et sciences de la santé

Sous la direction de Dominique Drapier.

Soutenue en 2012

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les bases métaboliques de l’apathie et ses liens avec les troubles de la reconnaissance émotionnelle sont inconnues or ils sont tous deux décrits dans la maladie de Parkinson (MP) et la schizophrénie. Nous identifions les bases métaboliques de l’apathie chez 45 patients avec la MP (sans démence ni dépression), avec une tomographie par émission de positons et du 18-fluorodeoxyglucose. Les résultats montrent l’implication du cortex préfrontal ventro-latéral (CPF-VL), du cortex orbito frontal (COF), de l’insula, du precuneus et du cervelet. La dimension cognitive retrouve le CPF-VL, le COF, l’insula, le precuneus. La dimension émotionnelle repose sur le cortex prémoteur (CPM), le cortex préfrontal dorso-latéral, le cortex cingulaire postérieur (CCP) et le sulcus temporal supérieur. La dimension comportementale ne retrouve pas de réseau cérébral cortical de manière significative. En revanche, chacune des dimensions impliquent les lobes postérieurs du cervelet. Dans un autre échantillon de 36 patients avec la MP, nous retrouvons une corrélation entre la sévérité de l’apathie et les déficits de reconnaissance faciale émotionnelle. Cette corrélation repose sur un réseau métabolique qui implique le CPM, le COF et le CCP. Les résultats préliminaires de nos travaux dans la schizophrénie montrent des performances de reconnaissances émotionnelles auditives inférieures chez les patients schizophrènes apathiques, bien que cette différence ne soit pas significative. L’inégalité de la taille des échantillons nous encourage à poursuivre le recrutement. Les données de la littérature sur l’anatomie fonctionnelle de l’apathie sont discutées.

  • Titre traduit

    Apathy and emotions : clinical and metabolic correlates in Parkinson's disease and schizophrenia


  • Résumé

    Apathy metabolic bases and its correlations with emotional recognition remain unknown whereas both have been described in Parkinson’s Disease (PD) and schizophrenia. We highlight apathy metabolic bases within 45 PD patients (without dementia and depression) with 18-fluorodeoxyglucose positron emission tomography. Reults show that ventro-lateral prefrontal cortex (PFC), orbitofrontal cortex (OFC), the the precuneus and cerebellum are involved. Cognitive dimension show the same pattern. The emotional dimension show that the Premotor Cortex (PMC), the dorso- lateral PFC, posterior cingulate (PC) and superior temporal sulcus are involved. The behavioural dimension do not rely on specific cerebral network. However, all dimensions involve the cerebellum posterior lobes. In another sample of 36 PD patients, we find a significant relationship between apathy and altered facial emotional recognition. This correlation relies on a specific network that involves the PMC, the OFC and the PC. Preliminary results on schizophrenia find decreased performances in apathetic patients on an auditive emotional recognition task,compared to non apathetic schizophrenia patients and controls, although not significant. This may come from the difference between the two samples of patients and push us to continue to enroll apathetic patients. Liietrature data on apathy functionnal anatomy is discussed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (341 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 250-272

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 370050/2012/11/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.