L'enseignement-apprentissage du lire-écrire en classe hétérogène : éléments d'une professionnalité et conditions du développement professionnel

par Dominique Guidoni-Stoltz

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Gilles Baillat.

Soutenue le 19-12-2012

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CEREP) - CEntre de Recherche sur l'Evaluation et la Professionalisation (laboratoire) .

Le président du jury était Élisabeth Bautier.

Le jury était composé de Gilles Baillat, Daniel Niclot.

Les rapporteurs étaient Roland Goigoux, Patrick Mayen.


  • Résumé

    L'enseignement-apprentissage du lire-écrire demeure une question chaude du point de vue de sa pertinence sociale, comme du point de vue scientifique et pédagogique. Les débats sur la lecture et son apprentissage constituent encore aujourd'hui un sujet d'actualité, aussi bien pour l'opinion publique que pour l'institution et la recherche scientifique d'autant que malgré les avancées conceptuelles dans le domaine de la littératie, 10 à 15% d'élèves sont toujours en difficultés de lecture à l'entrée au collège. Si l'on connaît mieux les démarches d'apprentissage, on en sait peu sur les pratiques professionnelles des enseignants, notamment avec des élèves en difficulté. La compréhension des pratiques professionnelles de professeurs des écoles en situation d'enseignement/apprentissage initial du lire-écrire constitue l'objet de notre recherche. Elle s'inscrit dans le cadre et les questions théoriques développés dans le courant de la didactique professionnelle dont l'objectif principal est d'analyser le travail en vue de la formation et articule les questions théoriques de ce courant avec les concepts de la didactique disciplinaire autour de la notion centrale de situation (professionnelle et didactique), le processus de secondarisation des savoirs étant au cœur de la réflexion. Pour concrétiser cette intention d'intelligibilité des pratiques, nous avons fait le choix d'une méthodologie basée sur l'observation directe et indirecte de situations d'enseignement-apprentissage menées par des experts, des maîtres-formateurs, et par des novices confrontés à la gestion de l'hétérogénéité des élèves et des niveaux scolaires. Nos résultats viennent renforcer les connaissances d'une grammaire générique des pratiques didactiques de l'entrée dans l'écrit par l'identification de structures conceptuelles de situations et de modèles opératifs. Ils permettent aussi de mieux saisir les conflits de métier, les dilemmes, de pointer des éléments d'une professionnalité potentiellement explicatifs des différences d'efficacité/équité tout en questionnant les discours centrés sur la différenciation pédagogique et l'individualisation. Loin de formuler des « bonnes pratiques », ce travail contribue à enrichir la palette des gestes professionnels utiles à un développement professionnel des enseignants et invite à repenser la formation professionnelle des enseignants à partir d'une compréhension des situations intégrant les savoirs nécessaires pour agir et les savoirs nécessaires à l'analyse de l'activité.

  • Titre traduit

    Teaching and learning how to read and write in heterogeneous classes.Elements for professional expertise and conditions for its development


  • Résumé

    Teaching and learning how to read and write remains a burning question from the point of view of its social relevance as from the scientific and educational point of view. Debates on reading and its apprenticeship constitute even today a topical issue for the public opinion as well as for the institution and the scientific research. In spite of conceptual development in the field of literacy, 10 to 15% of pupils still have difficulties in reading when entering secondary school. If we are more informed about procedures of apprenticeship we know little about professional practices, especially with children in difficulties. Therefore the object of our research deals with the understanding of professional practices of initial schoolteachers regarding how to teach to read and write. It is set in the frame and field of professional didactics which develop theoretical issues about the analysis of teacher training and it is combined with the concepts of disciplinary didactics in order to define the key notion of professional and didactic situation, the process of “secondarization” of knowledge being at the core of our thought. To make this intention of intelligibility of practices concrete we opted for a methodology based on direct and indirect observation of teaching/learning situations led by experts, mentors and initial teacher trainees faced to the managing of students' heterogeneity and various levels. Our results add up to the knowledge of a generic grammar of didactic practices in the field of beginning literacy through the identification of conceptual structures of situations and operative patterns. They also allow to better understand conflicts and dilemmas in the profession, to point out the potentially explicit elements of a professional expertise as far as differences of efficiency/equity are concerned while questioning discourse focused on pedagogical differentiation and individualization. Far from suggesting “good practices”, this work contributes to enrich the range of professional gestures which could be useful to the professional development of schoolteachers and to rethink teacher training and teacher competence from an understanding of situations which integrate the knowledge required for action along with the one necessary to analyze activity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.