Entre clandestinité et libertinage, le secret dans le roman français du XVIIIe siècle (1737-1782)

par Amandine Lefevre

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Françoise Gevrey.


  • Résumé

    Au XVIIIe siècle le secret est un thème qui traverse le réel et la fiction. Il se retrouve en effet dans la vie des romanciers aventuriers, mais aussi dans leurs oeuvres. Entre 1737 et 1782, de la proscription des romans qui entraîne la clandestinité jusqu’au crépuscule du libertinage que peignent Les Liaisons dangereuses, le secret ne cesse de se transformer. Essentiellement créateur de péripéties, voire d’imbroglios, chez Mouhy, Chevrier, ou Bastide, il contribue ensuite à l’expression de la subjectivité chez Vivant Denon et Laclos. De l’aventure à l’alcôve, nous assistons à l’intériorisation d’un thème qui se renouvelle en même temps que le plaisir de la lecture. Cette étude souhaite reconstituer le contexte du temps en mettant en relation des romans classés comme minores avec d’autres tenus pour des majores, et démontrer qu’au-delà des frontières qui séparent les sous-genres, le secret de la littérature réside sans doute dans la façon dont les minores peuvent éclairer la lecture des chefs-d’oeuvre.

  • Titre traduit

    Between clandestinity and libertinage, the secret in the eighteenth century french novel (1737-1782)


  • Résumé

    In the eighteenth century secret is a theme which goes through reality and fiction alike. It is actually found both in adventurous novelists' life and in their works. Between 1737 and 1782, from the prohibition of novels which brings about underground publishing to the twilight of the libertine outlook depicted by Les Liaisons dangereuses, secret does not stop transforming itself. Basically at the origin of ups and downs even imbroglioes in Mouhy, Chevrier or Bastide, it contributes afterwards to the expression of subjectivity in Vivant Denon and Laclos’s works. From adventure to alcove, we observe the interiorization of a theme which is renewed at the same time as the pleasure of reading. This study hopes to render the context of the time putting in relation novels considered as minor and others held to be major ones and to prove that beyond the boundaries that separate the sub-genres, the secret of literature lies very likely in the way minor works can throw light on masterpieces.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.