La rhétorique du discours politique en tahitien

par Corinne Louise Mateata Mc Kittrick

Thèse de doctorat en Civilisation polynésienne

Sous la direction de Bruno Saura.

Soutenue en 2012

à Polynésie française .


  • Résumé

    The subject of this thesis is rhetoric in political speech in the Tahitian language. This topic has seldom been explored because of a lack of written material, and yet, this is an ancestral means of expression. This research work is divided into three parts. The first recalls the Tahitian cosmogony, in order to better grasp the origin of speech, of messengers and spokespersons, as well as the place of womem in such a function. A reading of the Tahitian dictionary by John Davies made it possible to bring to light the various terms referring to the various players of that oratory art. This has helped draw up a diagram showing the hierarchical structure of that function reserved for the privileged class of the pre-European society. Two orators of the so-called "contact period" with Westerners are examined inthe second part, this study exlores the ceremony surrounding public speech delivery. It follows a ritualized protocol. The various greetings are listed, like the prayer in oral speeches. The last part is the most dense. Several recognised and respected Tahitian orators such as Teriierooiterai or Pouvanaa, are studied. We consider some contemporary spokespeople. A biography of each of them is provided before their speeches are analyzed, placed into the context in which they wherepronounced. This chapter ends with the vocabulary referring to Tahitian identity, and speeches written in French, and then translated into Tahitian. In conclusion, this research work allowed to gain an initial overview of Tahitian rhetoric. It also questions the future and the evolution of speech delivery wih the advent of new tecnologies and media which will change the concept of persuasion through eloquence.

  • Titre traduit

    The rhetoric of the political speech in tahitian language


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la rhétorique dans le discours politique en langue tahitienne. Ce sujet a été très peu abordé, alors que ce mode d’expression est ancestral, faute d’écriture. Des investigations approfondies ont été nécessaires, en particulier auprès du service du patrimoine archivistique de la Polynésie française. Elle comporte trois parties. La première retrace la cosmogonie tahitienne, pour mieux appréhender l’origine du discours, des messagers et des porte-paroles, ainsi que de la place de la femme dans cette fonction. Une lecture du dictionnaire tahitien-anglais de John Davies a permis de retrouver les différents termes désignant les acteurs de cet art oratoire. Un organigramme hiérarchique de ces fonctions, apanage de la classe privilégiée de la société pré-européenne, a pu être dessiné. Deux orateurs de cette période dite de contact avec les Occidentaux seront examinés, Ha’amanemane et Paraita. Dans un second temps, cette étude décrit le cérémonial d’une prise de parole en public. Il répond à un protocole très ritualisé. Les différentes salutations sont répertoriées, tout comme la prière dans les interventions orales. La dernière partie est la plus dense. Plusieurs orateurs reconnus et respectés comme Teriieroo a Teriierooiterai ou Pouvanaa a Oopa, seront étudiés. Les tribuns contemporains clôtureront ce travail. Les analyses des discours seront, précédées d’une courte biographie des intéressés, remises dans leur contexte d’expression. Ce chapitre se termine sur le vocabulaire de l’identité tahitienne, et les discours écrits en français, traduits en tahitien. Pour conclure, cette recherche a permis une première approche de la rhétorique tahitienne. Une interrogation est enfin posée sur le devenir et l’évolution de ces prises de parole, avec l’arrivée de nouveaux médias : Internet, télévision, radio, sites sociaux, qui modifieront, sans doute, sérieusement, la conception de la persuasion par l’éloquence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. pagination multiple (255-[179] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 226-231. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2012 MCKI
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.