La politique et l'histoire dans la philosophie francaise face au socialisme réel dans l'après-guerre (J.-P. Sartre, C. Castoriadis et C. Lefort)

par Serguei Gachkov

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Claude Bourdin.

Le président du jury était Laurence Cornu.

Le jury était composé de Jean-Claude Bourdin.

Les rapporteurs étaient Laurence Cornu, Alfredo Gomez-Muller.


  • Résumé

    Parmi les courants de pensée française de l'après-guerre, le marxisme joua un rôle très important, en imposant les thèmes par rapport auxquels les philosophes se situèrent. Les débats sur le marxisme ne sont pas séparables de l'existence du pays qui prétendait le réaliser dans toutes les sphères de sa vie. La politique comme une action collective en vue de la transformation de la société par les débats et par l'émancipation n'a pas été développée, ni dans les pays qu'on disait socialistes, ni dans les pays dits « bourgeois ». En même temps, nous pensons que les intellectuels français de gauche dans l'après-guerre ont considérablement contribué au renouveau de la pensée socialiste. Il y avait ceux qui adhéraient au PCF, et d'autres, comme Jean-Paul Sartre, devenaient « compagnons de route ». D'autres intellectuels encore, comme Cornélius Castoriadis et Claude Lefort, voulaient former des groupuscules indépendants en critiquant la politique du PCF staliniste et du PCI trotskiste. La crise du socialisme réel, les luttes anti-bureaucratiques dans les pays d'Europe de l'Est et la découverte de la vérité sur les camps soviétiques, ont provoqué des ruptures de certains de ces intellectuels avec le marxisme. Les changements démocratiques en ont conduit certains à envisager la perspective d'une révolution démocratique au-delà du « socialisme réel ». Le but de notre thèse est de montrer que pour fonder une nouvelle société il faut une émancipation des travailleurs à travers la politique et à travers les débats des intellectuels...

  • Titre traduit

    Politics and history in the Post-War French thought in the face of « real socialism » (Jean-Paul Sartre, Cornelius Castoriadis, Claude Lefort)


  • Résumé

    The philosophy of Marxism had a very strong influence in the Post-war France. The discussions about Marxism are inseparable from the existence of USSR, the country that pretended to have realized the socialism in its social life. We mean by politics a collective action with the view of transformation of society by public discussions and by emancipation. In this sense, politics has never been developed both in so-called socialist countries and in capitalist countries. At the same time, we think that French philosophers of Left have considerably contributed to renew the socialist thought. Ones of them joined French communist party; others like Jean-Paul Sartre became Fellow Travelers. Some intellectuals like Cornelius Castoriadis and Claude Lefort wanted to create independent political groups. They criticized the politics of the Stalinist PCF and the Trotskyist PCI. The crisis of the « real socialism » and the anti-bureaucratic struggles in Eastern Europe and the discovery of the truth about Soviet labor camps resulted in exodus of French intellectuals from PCF. Some of them envisioned a perspective of democratic revolution against totalitarianism. The aim of our work is demonstrate that this revolution can be done only by emancipation of working people, especially through learning about the experience of discussions of the intellectuals...


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.