Caractérisation du cerveau humain : application à la biométrie

par Kamel Aloui

Thèse de doctorat en Traitement du Signal et des Images

Sous la direction de Amine Naït-Ali.

Le président du jury était Bernadette Dorizzi.

Le jury était composé de Amine Naït-Ali, Mohamed Saber Naceur.

Les rapporteurs étaient Amel Ben Azza, Christophe Rosenberger.


  • Résumé

    D'une manière générale, la biométrie a pour objectif d'établir ou de vérifier l'identité d'individu, notamment à partir de ces caractéristiques physiques ou comportementales. Cette pratique tend à remplacer les méthodes traditionnelles basées sur la connaissance, à savoir un mot de passe ou un code PIN ou basées sur les possessions telles qu'une pièce d'identité ou un badge. Au quotidien, plusieurs modalités biométriques ont été développées dans une certaine mesure, dont les produits sont disponibles et déjà utilisés dans des nombreuses applications. La reconnaissance biométrique est un domaine de recherche qui ne cesse pas d'évoluer et la recherche des nouvelles modalités de hautes performances est d'actualité. L'objectif de notre thèse consiste à développer et d'évaluer de nouvelles modalités biométriques basées sur des caractéristiques cachées, infalsifiables et ne pouvant pas être modifiées volontairement. C'est dans ce contexte que nous introduisons une nouvelle modalité biométrique utilisant les caractéristiques du cerveau humain et la faisabilité d'une telle modalité a fait l'objet de notre étude. À cet effet, des images volumiques cérébrales, obtenues par IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) sont utilisées pour en extraire les informations pertinentes et générer par la suite des codes biométriques du cerveau, appelés « BrainCode », qui serviront à l'identification ou à l'authentification d'un individu. Ainsi, nous avons élaboré trois techniques de reconnaissance biométrique. La première technique utilise l'information de la texture d'une image numérique du cerveau comme signature individuelle, alors que la deuxième est basée sur l'utilisation des caractéristiques géométriques et morphologiques du cerveau. Enfin, la dernière technique explorée se base sur la fusion des caractéristiques géométriques et les caractéristiques de la texture du cerveau. Ces nouvelles techniques biométriques nécessitent évidemment l'acquisition des images IRM du cerveau en considérant, uniquement des personnes saines et adultes.Les résultats obtenus ont conduit à des performances de reconnaissance intéressantes. Plus précisément, la première technique, basée sur l'analyse de texture et la génération d'un « BrainCode » du cerveau, permet d'obtenir une précision de vérification de l'ordre de 97,53% avec un FAR = 1,5%, FRR = 3,41% et un EER = 2,72%. La deuxième technique, utilisant un modèle géométrique du cerveau, appelé « MGC » (Modèle Géométrique du Cerveau), nous arrivons à une précision maximale de l'ordre de 98,80% avec un FAR = 0,09%, un FRR = 2,31% et un EER = 1,92%. Enfin, la fusion des caractéristiques géométriques et de texture, permet d'atteindre une précision de l'ordre de 99,43% avec un FAR = 0,32% et un FRR = 0,72%. Dans cette étude, nous nous sommes aussi intéressés à l'étude de la robustesse des approches proposées par rapport au bruit

  • Titre traduit

    Characterization of the human brain : application to biometrics


  • Résumé

    In general, biometrics aims is the identification or verification of individual, especially using their physical or behavioral characteristics. This practice tends to replace the traditional knowledge-based methods such us a password or PIN code and token-based methods such as identity document or a badge. Daily, multiple biometric modalities have been developed, where the products are available and already used in many applications. Biometric recognition is a research area that does not stop evolving and seeking new forms of high performance modalities. The main of this thesis is to develop and evaluate new methods based on hidden biometric features, tamper-proof and can't be voluntarily changed. In this context, that we introduce a new biometric modality that using human brain characteristics and the feasibility of such a method was the object of our study. For this, brain volumetric images, obtained by MRI (Magnetic Resonance Imaging) are used to extract the most discriminative brain patterns. Afterward, biometric code of the brain, called « BrainCode », is generated that serve on individual identification or authentication. Thus, we developed three biometric techniques based on the brain. The first technique uses textural patterns of a brain digital image, while the second technique is based on the use of morphological and geometrical characteristics of the brain. The last explored technique, based on the fusion of geometric features and the textural patterns from brain MRI slice. These new biometric techniques obviously require the acquisition of brain MRI images by considering only healthy and adult peoples. According to obtained results from experiments, the developed techniques lead to interesting recognition performance. More precisely, the first technique based on texture patterns analysis and « BrainCode » generation, provides about 97,53% of accuracy, FAR = 1,5%, FRR = 3,41% and the EER = 2,72%. The second technique, using a geometric model of the brain, called « GMB » (Geometric Model of the Brain), we obtained a maximum accuracy around 98,80%, FAR = 0,09%, FRR = 2,31% and the EER = 1,92%. Finally, the merger of geometric features and the texture, we have reached about 99, 47% of accuracy, FAR = 0,32% and the FRR = 0,72%. In this study, we are also interested on the robustness study of the proposed approaches against noise


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.