Appropriation d’outils technologiques par les acteurs : le cas des entreprises du secteur financier au Cameroun

par Cécile Esperance Mbang

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Faouzi Bensebaa et de Claude Bekolo.

Soutenue le 20-11-2012

à Paris Est en cotutelle avec l'Université de Douala , dans le cadre de OMI - Organisation, Marchés, Institutions , en partenariat avec Institut de recherche en gestion (Créteil) (laboratoire) .

Le jury était composé de Faouzi Bensebaa, Robert Paturel, David Autissier.

Les rapporteurs étaient Didier Chabaud, Karim Messeghem.


  • Résumé

    L'usage des outils technologiques dans l'entreprise engendre généralement des détournements susceptibles d'influencer sa finalité. Dans cette étude nous nous intéressons à l'appropriation d'outils par les acteurs en vue de prédire la performance technologique des entreprises.Pour étayer cette préoccupation, deux approches méthodologiques ont été empruntées. Une première approche qualitative, soutenue par 13 entretiens menés auprès des responsables d'entreprises du secteur financier camerounais, a facilité la conception d'un questionnaire compréhensible par les enquêtés. À l'aide d'une seconde approche quantitative complémentaire, 365 cadres financiers au Cameroun ont répondu à ce questionnaire.Les résultats obtenus restent dans le prolongement de la perspective structurante adoptée dans cette recherche mais suggèrent la prise en compte de la diversité socio-économique et culturelle dans les questionnements d'appropriation d'outils. Contrairement aux idées majoritaires de la littérature, les outils technologiques utilisés par nos enquêtés ne sauraient être orientés à d'autres fins que celles prédéfinies par leur hiérarchie. Les limites d'usage, la faible intensité d'utilisation d'outils et le niveau de formation moyen des usagers justifieraient le manque d'idées d'appropriation d'outils dans ce secteur. En somme, seule la rapidité d'exécution est perçue comme une performance technologique par les cadres financiers camerounais. Cette performance est déterminée significativement par deux types d'appropriation : l'une, innovante, développée pour résoudre les imprévus de l'activité de travail et une autre, légitimée, acquise naturellement par expérience. Cette recherche interpelle donc les managers à tenir compte des facteurs sociologiques des organisations pour favoriser leur performance technologique.

  • Titre traduit

    Appropriation of technology by the users : the case of enterprises of cameroon financial sector


  • Résumé

    The use of technological tools in companies can creates a change in the goals expected. This work deals with how these tools are used in order to predict the technological performances of companies.To reach this objective, we have combined, firstly, a quality method which, through interviews of 13 companies' executives of Cameroonian financial sector, made it easy for us to work out a set of questions understandable by everyone. Secondly, a complementary quantity method in which 365 financial agents of Cameroon working in Douala and Yaoundé answered different questions related with the mastering of technological tools.The results obtained respect the main objective of this research work, but , however, imply that social, economic and cultural parameters are taken into account in questions on the mastering of technological tools. Contrary to what suggested in the list of documents consulted, in the Cameroonian financial sector, technological tools are used only to reach the goals fixed by the hierarchy in advance. Non expected results are due to rough and low use of tools in companies, as well as to average training level of users. Which clearly means that technological tools are not mastered in that sector.On the whole, only one aspect of performance is noted in the use of technological tools by Cameroonian financial agents, depending on the environment: speedy execution. This performance is determined by two appropriation methods, one of which tends at innovating in order to solve unpredicted problems that appear in everyday work, the other naturally acquired through experience from everyday use of tools. This research work calls on managers' attention to integrate sociological factors of organizations so as to favor their technological performance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.