Les Représentations de l’Altérité dans le discours de l’extrême droite roumaine

par Adriana Ivonne Marinescu

Thèse de doctorat en Sciences Politiques

Sous la direction de Chantal Delsol.

Le président du jury était Joanna Nowicki.

Le jury était composé de Stephen Launay.

Les rapporteurs étaient Philippe Claret.


  • Résumé

    Le thème central de cette thèse est constitué par les représentations de l'Altérité dans le discours de l'extrême droite roumaine. Pour plus de précision, ce qui nous intéresse c'est la façon dont sont produites les représentations de l'Autre et quel est leur enjeu politique dans la Roumanie de l'entre les deux guerres, et également, après 1989, dans la nouvelle Roumanie libérée du communisme.C'est une démarche principalement discursive, centrée au premier égard sur une analyse sémantique des discours de l'élite politique et intellectuelle des deux époques, qui se donne de dévoiler les stratégies de manipulation et de mise en altérité (de l'anglais othering) auxquelles sont sujets les différentes catégories d'Autres (les Juifs, les étrangers, les gitans, les minorités sexuelles et religieuses).La méthodologie choisie délimite d'abord les outils et les concepts de chaque discipline et les définit clairement, ainsi que le but auquel ils servent. Par exemple, pour les deux premiers chapitres, l'analyse du discours que nous utilisons est une analyse qualitative, sémantique, qui essaie de rendre compte des façons dont le discours est construit, ainsi que du rôle des tropes et du type des arguments. Pour le dernier chapitre, nous envisageons des explications qui puisent dans des perspectives différentes : de celle de l'histoire ou des sciences politiques à celle de la religion, en passant par celle de l'anthropologie ou de la psychologie.Le but de notre thèse est d'essayer d'expliquer l'évolution de ce processus - du « comment » (les moyens) au « pourquoi » (les raisons) de la mise en altérité, en réorientant la question de départ sur le portrait ou la représentation du Soi, du Nous, des Roumains.Mots clé : Identité, Soi altéré, Roumanie, Altérité discursive, Représentations sociales

  • Titre traduit

    The Illustrations of Otherness in the Discourse of the Romanian extreme rightwing


  • Résumé

    Romania has witnessed in the last century the recurrence, in various shapes and on multiple voices, of extreme rightwing tendencies. Covering a wide scale, from the interwar social movements such as The Iron Guard, to the post-communist nationalist parties, it shows, if not an inner attraction, then at least a high frequency of the phenomenon.Following this path, we have decided to analyze the discourse of the extreme rightwing, in order to identify the main characteristics of the portrait of the Other. The evolution of this social representation marks the fluctuation of the Self identification based on internal and external factors. By highlighting the bias ruling over the Othering as process, we hope to enlighten the ways in which the socio-cognitive construction of the difference occurs, through the mirroring of the Self.Consequently, the selection of the methodology tools has been made according to the study material: the first two chapters are built on qualitative discourse analysis that tries to reflect the strategies, the arguments and the images used to create the illustrations of the Other. However, the third chapter shifts to the analysis of the Othering as process, aiming at explaining it from various perspectives: historical, political, religious, anthropological and psychological.The purpose of this analysis would be to account for the reasons and the means behind the Othering as phenomenon, in an attempt to better portray not as much the Others, but the Romanians themselves.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.