Les principaux déterminants de la dynamique du capital-risque

par Malika Lounes

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Dorothée Rivaud-Danset.

Soutenue le 11-07-2012

à Paris Est , dans le cadre de OMI - Organisation, Marchés, Institutions , en partenariat avec ERUDITE - Equipe de Recherche sur l'Utilisation des Données Individuelles Temporelles en Economie (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Bernard Chatelain.

Le jury était composé de Dorothée Rivaud-Danset, Olivier Damette.

Les rapporteurs étaient Jérôme Glachant, Armin Schweinbacher.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les déterminants fondamentaux du dynamisme du capital-risque. Notre démarche de recherche vise essentiellement à identifier les facteurs qui ont conduit au développement phénoménal de cette activité aux États-Unis et qui seraient susceptibles d'expliquer le retard de l'Europe en matière du capital-risque. On peut inférer de ce travail plusieurs conclusions. D'une part, l'existence d'un marché financier national dédié aux valeurs technologique ne peut être considérée comme le principal facteur expliquant l'avantage comparatif des États-Unis en termes du capital-risque. D'autre part, la demande et la performance anticipée constituent les fondements et la spécificité du capital-risque américain. Leur faiblesse dans les pays européens peut expliquer le retard de ces derniers. Nous avons également mis en évidence l'importance de l'environnement scientifique et technologique pour le dynamisme du capital-risque. Un résultat qui peut d'un coté, expliquer le retard des pays européens qui souffrent d'insuffisances en termes de dépenses en R&D. De l'autre, il peut rendre compte du succès de deux modèles de capital-risque basés sur la stratégie de recherche et développement, à savoir la Suède et Israël.

  • Titre traduit

    The main determinant of venture capital


  • Résumé

    He thesis focuses on the determinants of venture capital dynamism. Our approach aims not only at identifying factors that led to the phenomenal development of this activity in the United States, but also at explaining why Europe still cannot catch up in terms of venture capital. Several conclusions can be inferred from this thesis. On the one hand, an active financial market cannot be regarded as the main factor explaining the comparative advantage of the U.S. in terms of venture capital. On the other hand, other more important factors may explain the superiority of U.S. venture capital as well as the European countries delay. Estimates conducted to highlight the importance of demand and of the expected performance for the venture capital dynamism. These two factors represent the strengths and the specificity of the U.S. venture capital. The estimates have also highlighted the role of scientific and technological environment, that can explain the delay of European countries which suffer from shortcomings in R&D spendings and, might illustrate the success of two venture capital models based on the research and development strategy: Sweden and Israel.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.