Michel Foucault : la "parrêsia", une éthique de la vérité

par Maria Andrea Rojas

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Frédéric Gros.

Soutenue le 17-12-2012

à Paris Est , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil) , en partenariat avec Lettres, Idées, Savoirs (Créteil) (laboratoire) .

Le président du jury était Monique Castillo.

Le jury était composé de Frédéric Gros.

Les rapporteurs étaient Judith Revel, Francesco Paolo Adorno.


  • Résumé

    A partir de 1982 Foucault attribue une place centrale à l’expérience qui noue transformation de soi et accès à la vérité. Dans cette perspective la vérité devient une expérience dans laquelle nous devons transformer notre existence pour accéder au vrai. C’est toute la problématique de la spiritualité et de sa relation à la philosophie qui est ainsi ouverte, redéfinissant la philosophie comme une expérience de transformation de soi à l’épreuve de la vérité. Notre objectif sera ici de montrer comment à travers le concept de parrêsia Foucault propose une nouvelle manière de problématiser la relation entre discours vrai et transformation de soi. Ce travail sur soi implique une remise en question constante, mais surtout elle implique une vigilance permanente à l’égard du monde, des autres et de soi-même. Il ne s’agit plus seulement là de s’inventer soi-même en réponse à l’assujettissement, mais d’avoir le courage de devenir autre, dans un monde autre. Cette relation entre vie et vérité implique de se mettre constamment en jeu, risquant toujours une déprise de soi nécessaire à l’émergence d’une vie autre : il s’agira donc pour nous de tracer les déclinaisons éthiques prises par ce courage de la vérité. La parrêsia comme une autre forme de penser le nouage entre subjectivité et vérité, une forme de subjectivation dans laquelle le sujet ne s’attache pas à la vérité de forme identitaire, mais par laquelle le sujet se met perpétuellement en jeu. Nous examinerons pour cela cinq formes, ou plutôt cinq moments de problématisation historique de la parrêsia analysés par Foucault dans ses deux derniers cours au Collège de France : la parrêsia dans les pratiques de soi antiques, la parrêsia et ses origines démocratiques, le moment de transition d’une parrêsia politique à une parrêsia éthique, la parrêsia socratique et finalement la parrêsia cynique. Ce parcours nous permet en même temps de montrer la relation établie par Foucault entre le concept de critique et celui de parrêsia. Nous verrons également comment par ce nouage s’ouvre en même temps la question du rôle de l’intellectuel ainsi que celle de la tâche de la philosophie, question sous-jacente et présente tout au long de ces derniers cours.

  • Titre traduit

    A genealogy of the modern subject in Michel Foucault (study of the parrhêsia concept)


  • Résumé

    Starting in 1982, Foucault gave a central place to the experience that knots transformation of the self and access to truth. In this perspective, truth becomes an experience in which we should transform our existence to reach what is true. It is the question of spirituality and its relation to philosophy that emerges, redefining philosophy as an experience of transformation of the self as witness to the truth. Our objective will be to show how through the concept of parrêsia Foucault proposes a new way to think about the relationship between truth telling and transformation of the self. This transformation implies a constant questioning, but most of all, it implies a permanent vigilance with regard to the world, others and oneself. It is no longer only a question of inventing oneself in response to subjection, but to have the courage to become another, in another world. This relationship between life and truth implies constantly being at stake, necessarily risking a loss of self for the emergence of another life. Our aim will thus be to trace the ethical variations taken by this courage for truth. Parrêsia is another way of thinking about the knot between subjectivity and truth, a form of subjectification in which the subject does not attach to identity but by which the subject is has to continually reinvent itself. We will examine five forms, or rather, five moments of historical consideration of this concept of parrêsia analyzed by Foucault in his last two courses at the Collège de France: parrêsia in the ancient practices of the self, parrêsia and its democratic origins, the moment of transition from political to ethical parrêsia, socratic parrêsia and finally, cynical parrêsia. These five forms will also allow us to show the relationship established by Foucault between the concept of critique and that of parrêsia. We shall also see how this knotting reveals the questions of the role of the intellectual and the task of philosophy, two underlying questions present throughout his last courses.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.