La réécriture du personnage biblique de Judas Iscariote dans "Carnet secret de Judas Iscariote" d’Auguy Makey et "Judas, le deuxième jour" de Jacques Duquesne

par Nadine Fludore Mengue Nguema

Thèse de doctorat en Langue et Littérature Françaises

Sous la direction de Papa Samba Diop.

Soutenue le 15-12-2012

à Paris Est , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil) , en partenariat avec Lettres, Idées, Savoirs (Créteil) (laboratoire) .

Le président du jury était Romuald Fonkoua.

Le jury était composé de Papa Samba Diop.

Les rapporteurs étaient Steeve Robert Renombo.


  • Résumé

    L’interprétation du personnage de Judas connaît actuellement une mutation, à lafaveur de la découverte des Evangiles gnostiques, qui vont au-delà de la versionconservatrice biblique, confinée à l’accusation définitive du personnage. La réécritureromanesque de Judas paraît en effet plus féconde et nuancée, laquelle récuse touteforme de manichéisme et de réduction. A l’appui des romans d’Auguy Makey et deJacques Duquesne qui réécrivent Judas Iscariote, cette thèse étudie le processus decette réécriture qui va du mythe biblique au mythe romanesque et montre encomparant ces oeuvres que la réhabilitation du personnage est en oeuvre. Makeyprésente un Judas faustien et Duquesne un Judas oedipien. Ils se divisent sur le motif dela livraison de Jésus par Judas : la réforme de Jésus menace de mort la Loi de Moïsereprésentée par le Sanhédrin et défendue par Judas (Duquesne), l’apolitisme de Jésuscompromet la libération politique d’Israël sous occupation romaine et déçoit lesespoirs placés sur le Messie rédempteur tant attendu du peuple élu qui atermoie(Makey). Ainsi le Judas romanesque invite-t-il à plus de complexité, d’ambivalence etd’invention, où le rebelle est aussi l’ami, et le « traitre », l’apôtre pieux. L’antinomie etla nuance sont en vigueur, sous le signe de la mélancolie de Babel. Judas ravive l’utopied’une parole romanesque attachée à la réflexion, à la relativité du jugement, et à unautre sens qui redécouvre les vertus du silence, de la dérision et du renouvellementde la langue

  • Titre traduit

    Writing again judas'Bible figure in modern roman


  • Résumé

    Traditional historiography presents Judas as a Devil hero, with a negative influence.That thesis would like to refuse the dogmatic version of the Bible, about Judas, andinvites to another way, more dynamic. How Romanesque literature writes againstthis figure, beyond reductions and Manichaeism? Does-it proposed another version?A comparison between Auguy Makey and Jacques Duquesne attests that arehabilitation of that figure is working. But the divergence of these authors is abouttheir interpretation of Judas’ treatise. Faust myth with the first writer, and Oedipalwith the second, Judas appears as a complexly figure, beyond the violence of uniquemeaning, calling a new description, a deep mutation through an important language’sutopia, where melancholia and enjoying are revisited both, with a stochastic writing,by antinomies, silences and suspensions


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.