Implication des lymphocytes B auto-réactifs et de l'environnement cytokinique au cours des maladies auto-immunes

par Benjamin Terrier

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Patrice Cacoub.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    La physiopathologie des maladies auto-immunes fait intervenir des perturbations de l’homéostasie lymphocytaire B et T, avec d’une part une activation souvent polyclonale des lymphocytes B et l’émergence de cellules auto-réactives, et d’autre part un déséquilibre de la balance entre les lymphocytes T effecteurs et régulateurs. Les vascularites cryoglobulinémiques associées au virus de l’hépatite C (VHC) et le syndrome de Sjögren primaire (pSS) sont des modèles intéressants pour étudier le rôle de l’activation lymphocytaire B et des lymphocytes B auto-réactifs au cours des maladies auto-immunes. Nous avons ainsi identifié au cours de ces pathologies une expansion de lymphocytes B auto-réactifs caractérisés par l’expression faible ou absente du marqueur CR2/CD21. Ces lymphocytes B étaient insensibles à la stimulation via le récepteur à la cellule B, contrôlée par un mécanisme d’anergie fonctionnelle. Cependant, ces cellules semblaient sensibles à la stimulation par la voie des TLR, pouvant ainsi être à l’origine d’une rupture de tolérance et de l’expression de la maladie. A l’inverse, les vascularites des vaisseaux de gros calibre sont caractérisées par l’infiltration de la paroi vasculaire par des lymphocytes T, dont la nature n’est pas bien connue. Nous avons ainsi observé au cours de la maladie de Behçet et la maladie de Horton des perturbations de la balance Th17/T régulateurs, liées en partie à une augmentation de la production d’interleukine-21 dans l’environnement cytokinique qui constitue ainsi une cible thérapeutique potentielle

  • Titre traduit

    Implication of autoreactive B cells and cytokine environment in autoimmune diseases


  • Résumé

    Pathophysiology of autoimmune disorders implies perturbations in B cell and T cell homeostasis. In one hand there is a polyclonal activation of B cells and the emergence of autoreactive B cells, and in the other hand an imbalance between effector and regulatory T cells related to the cytokine environment. Cryoglobulinemia vasculitis related to hepatitis C virus (HCV) and primary Sjögren syndrome (pSS) represent interesting models for analyzing the role of B cell activation and autoreactive B cells in autoimmune disorders, the causal antigen being identified in the case of HCV-related cryoglobulinemia. We observed in these diseases an expansion of autoreactive B cells characterized by the absence or the weak expression of the CR2/CD21 surface marker. These cells were unresponsive to BCR stimulation controlled by the tolerizing mechanism of functional anergy. In constrast, thse cells remained responsive to TLR9 stimulation, what could create a favorable environment for breaking tolerance. Finally, large-vessel vasculitis are characterized the infitlration of the vessel wall by T cells. The nature of T cells and cytokine environment modulating the balance between effector and regulatory T cells and driving inflammatory lesions remains elusive. In Behçet disease and giant cell arteritis, we observed an imbalance between effector and regulatory T cells related to the cytokine environment, and in particular an increased production of interleukin-21, providing a promising target for novel therapy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 184-197. 262 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 475
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.