La greffe d'ébauches pancréatiques fœtales comme alternative thérapeutique dans le diabète de type 1

par Gwladys Fourcade

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Benoît Salomon.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    Ce travail a eu pour but d’étudier la greffe d’ébauches pancréatiques comme alternative thérapeutique dans le DT1. Chez certains patients, la greffe d’îlots adultes peut être proposée, mais le manque de donneurs, l’effet transitoire de la régulation de la glycémie, ainsi que l’obligation de l’utilisation d’un traitement immunosuppresseur sont un frein à cette option thérapeutique. Les ébauches pancréatiques peuvent donc être une alternative thérapeutique intéressante, car elles peuvent être issues de sources abondantes comme les embryons de porc ou encore les embryons humains issus d’IVG. De plus, la présence de cellules souches dans ces ébauches laisse entrevoir un effet à long terme sur la régulation de la glycémie. La bibliographie suggère également une plus faible immunogénicité des tissus fœtaux en comparaison de celle des tissus adultes. Après une phase de mise au point du protocole de greffe, nous avons pu déterminer qu’en condition syngénique, 2 ébauches pancréatiques E12. 5 étaient suffisantes pour réguler la glycémie de souris diabétiques. Parallèlement, un retard du développement des ébauches a été observé chez les receveurs mâles, par rapport aux receveurs femelles. Le rôle du système immunitaire ainsi que celui des hormones sexuelles et lactogènes ont ensuite été testés pour expliquer cette différence de développement selon le sexe des receveurs. Nos données suggèrent que la prolactine serait le facteur déterminant de cette différence en augmentant la prolifération des précurseurs des cellules beta. Finalement, l’immunogénicité des ébauches pancréatiques dans différents types de disparités allogéniques (majeur, semi-allogénique et mineur) a été étudiée. Les résultats montrent que les ébauches pancréatiques sont rapidement rejetées, suite à la présence d’un infiltrat majoritairement composé de lymphocytes T et de cellules myéloïdes. Ce travail suggère donc que les ébauches pancréatiques peuvent être une alternative thérapeutique intéressante dans le cadre du diabète de type 1, malgré la nécessité de l’utilisation d’un traitement immunosuppresseur.

  • Titre traduit

    Fetal pancreas transplantation like type 1 diabetes alternative treatment


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Transplantation of adult pancreatic islets has been proposed to cure type 1 diabetes. However, it is rarely considered in the clinic because of its transient effect on disease, the paucity of donors, and the requirement for strong immunosuppressive treatment to prevent allogeneic graft rejection. Transplantation of fetal pancreases may constitute an attractive alternative because of potential abundant donor sources, possible long-term effects due to the presence of stem cells maintaining tissue integrity, and their supposed low immunogenicity. In this work, we studied the capacity of early fetal pancreases from mouse embryos to develop into functional pancreatic islets producing insulin after transplantation in normoglycemic recipients in syngeneic and allogeneic conditions. We found that as few as 2 fetal pancreases were sufficient to control type 1 diabetes in a syngeneic context. Surprisingly, their development into insulin-producing cells was significantly delayed in male compared to female recipients, which may be explained by lower levels of prolactin in males. Finally, allogeneic fetal pancreases were rapidly rejected, even in the context of minor histocompatibility disparities, with massive graft infiltration with T and myeloid cells. This work suggests that fetal pancreas transplantation remains an attractive therapeutic option of type 1 diabetes but would require immunosuppressive treatment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([222] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 185-210. 395 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 392
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.