Quel futur pour la biodiversité en milieu agricole dans un contexte de changements climatiques ? : de l'évaluation des mesures de conservation aux scénarios d'usage des sols

par Karine Princé

Thèse de doctorat en Ecologie

Sous la direction de Frédéric Jiguet.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les changements climatiques et d’usages des sols sont des facteurs clés affectant la biodiversité. Par ailleurs, la nécessité de concilier production agricole et biodiversité, en améliorant les mesures de conservation existantes et en intégrant les considérations environnementales dans les futures politiques agricoles, est devenue une préoccupation majeure. L’objectif de la thèse était d’étudier comment les changements environnementaux (climatiques et d’usages des sols agricoles) et les mesures de conservation mises en œuvre en réponse à ces pressions environnementales, sont susceptibles d’affecter les communautés d’oiseaux nicheurs. Une première partie de mes travaux a porté sur l’évaluation des effets des mesures agro-environnementales (MAE) récemment mises en œuvre en France. Ces travaux mettent en évidence l’efficacité mitigée des MAE dans leur ensemble, bien que certaines semblent pouvoir améliorer la dynamique des populations en déclin. Dans une seconde partie, j’ai cherché à prédire les impacts potentiels des changements environnementaux futurs sur les communautés d’oiseaux. Les prédictions des impacts potentiels de différents scénarios PAC à l’horizon 2020 m’ont tout d’abord permis de mettre en évidence la nécessité de développer des scénarios à fine échelle spatiale, tenant compte de la diversité des systèmes agricoles en France. J’ai donc développé différents scénarios de changements d’assolements à l’échelle des petites régions agricoles, certains étant déclinés à deux échelles de prise de décision politique : nationale et régionale. Les prédictions des impacts de ces scénarios combinés à différents scénarios de changements climatiques et d’usage des sols, nous permettent notamment de mettre en évidence que la régionalisation de politiques d’extensification en fonction des agrosystèmes, pourrait permettre de maximiser la conservation des communautés d’oiseaux communs en milieu agricole. En conclusion, le développement de telles approches prédictives est utile pour prédire les impacts des changements potentiels du climat et de l'utilisation des terres, et est par conséquent un réel outil d'aide à la décision pour élaborer les futures politiques agricoles

  • Titre traduit

    What future for biodiversity in agricultural areas in a context of climate change? : from evaluation of conservation measures to scenarios of land use


  • Résumé

    Climate and land use changes are both key factors affecting biodiversity. Moreover, the need to reconcile agricultural production and biodiversity, by improving existing conservation measures and by integrating environmental considerations into future agricultural policies, has become a major concern. The aim of the thesis was to study how environmental changes (climate and agricultural land use) and conservation measures implemented in response to these environmental pressures, may affect breeding bird communities. The first part of my work focused on assessing the effects of agri-environment schemes (AES) recently implemented in France. The results demonstrated overall mixed effectiveness of AES, although some of them seem to have the potential to improve the dynamics of declining populations. In the second part, I tried to predict the potential impacts of changes in future environments on bird communities. Predictions of potential impacts of different CAP scenarios by 2020 highlighted the need to develop scenarios at fine spatial scale, taking into account the diversity of agroecosystems in France. Thus, I developed different scenarios of changes in cropping patterns across French small agricultural regions, some of which developed at two different scales of policy-making: national and regional. Predicted impacts of these scenarios combined with various scenarios of climate and land use changes, proved especially that regionalization of extensification policies according to agroecosystems could help to maximize the conservation of common bird communities in agricultural landscapes. In conclusion, the development of such predictive approaches is useful for estimating the environmental impacts of potential changes in climate and land use, and is therefore a real tool for decision support to participate in the development of policies

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([308]p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 111-127. 231 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 270
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.