Mise en évidence de régions minimales critiques par CGH array haute résolution de leucémies aiguës myéloblastiques induites par les traitements anti-néoplasiques (t-LAM) et de leucémies aiguës myéloblastiques de novo (p-LAM)

par Nathalie Itzhar-Baïkian

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie

Sous la direction de Alain Bernheim.

Soutenue en 2012

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les traitements antinéoplasiques peuvent induire des leucémies myéloblastiques (t-LAM). Ces t-LAM présentent des anomalies cytogénétiques spécifiques de l’agent mutagène. Des monosomies 5 ou 7 ou 5q-/7q- se rencontrent après expositions aux alkylants; des translocations équilibrées impliquant souvent la région 11q23, se voient après anti topoisomérases II. Ces anomalies acquises se voient aussi dans des leucémies myéloblastiques de novo (p-LAM) laissant suggérer des mécanismes leucémogènes identiques entre t-LAM et p-LAM. L’utilisation de la CGH array haute résolution permet la mise en évidence d’anomalies cryptiques. 36 patients présentant une t-LAM et 49 atteints d’une p-LAM sont étudiés avec cet outil. Le but est de rechercher des CNA (Copy Number Alteration) au sein des t-LAM et des p-LAM. Les CNA sont regroupées en régions minimales critiques (RMC) pouvant contenir des gènes candidats à la leucémogenèse. Ces résultats sont comparés à des données déjà publiées. Les RMC situées en 5q et en 7q sont encore trop grandes pour définir aisément des gènes candidats. Dans d’autres régions, RUNX1, NF1, ETS2 ou TET2 sont mis en évidence avec des fréquences différentes entre les t-LAM et les p-LAM. Un classement des anomalies génomiques acquises des LAM en 3 groupes est proposé: les anomalies communes aux t-LAM et aux p-LAM, les anomalies essentiellement retrouvées dans les t-LAM ou dans les p-LAM. L’étude du transcriptome et du miRNome a porté sur un petit nombre de patients étudiés en CGH array. L’interprétation des résultats préliminaires reste difficile lorsqu’ils sont comparés aux données génomiques

  • Titre traduit

    Distinction of minimal critical regions, some specific of t-AML by high resolution CGH array of therapy related acute myeloblastic leukemia (t-AML) and of novo acute myeloblastic leukemia (p-AML)


  • Résumé

    The antineoplastic treatments can have consequences such as therapy-related leukaemia (t-AML). These t-AML presents specific chromosomal abnormalities following the mutagenic agent. Monosomies 5 or 7 or 5q-/7q-meets after alkylatig agent exposures; balanced translocations often involving11q23. 3, after anti topoisomérases II. These acquired abnormalities are also common to de novo acute myeloblastic leukemia ( p-LAM ) suggesting similar leucemogenic mechanisms between t-LAM and p-LAM. The use of the high-resolution CGH array allows bringing to light cryptic abnormalities. 36 patients presenting a t-AML and 49 affected by a p-LAM have been studied with this tool. The purpose is to look for CNA (Copy Number Abnormalities) within t-LAM and p-LAM. Some of these CNA were able to be grouped together in minimal critical region (MCR) which can contain candidate genes in the induced and\or primitive leukemogenesis. These results were compared with already published data. RMC localized in 5q and 7q stay still too big to define easily candidate genes. In other regions, RUNX1, NF1, ETS2 or TET2 are brought to light with different frequencies between t-LAM and p-LAM. A classification of the acquired genomic abnormalities of LAM in 3 groups is proposed: the abnormalities common to t-LAM and to p-LAM, the abnormalities essentially found in t-LAM or in p-LAM. The study of the transcriptome and the miRNome concerned a small number of patients studied in CGH array. The interpretation of the preliminary results remains difficult when they are compared with the genomic data

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([188] f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 128-149. 313 réf. bibliogr. index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2012 212
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.