L' expérience de l’artistique comme pratique de soi en formation : une approche phénoménologique

par Sylvie Morais

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Christine Delory-Momberger.

Soutenue en 2012

à Paris 13 .


  • Résumé

    Parler de la pratique artistique comme d’une expérience formatrice semble devenu une évidence dans le monde de l’éducation. La pratique artistique répond aux exigences de la Bildung – formation-éducation – tel que le suggère le terme allemand, en ceci qu’elle permet d’accomplir la formation de la personne. Dans l’enseignement des arts et la médiation artistique, la pratique artistique participe de façon significative aux valeurs formatives et éducatives de l’art, lorsque celui-ci est conduit vers le développement de la personne. En revanche, il semblerait que l’on s’interroge peu sur le sens que prend cette expérience de formation pour celui qui y prend part. Selon une approche phénoménologique, l’objectif est de dégager le sens de l’expérience de l’artistique comme pratique de soi en formation, telle qu’elle est vécue et explicitée par six artistes cochercheurs. À la lumière de la formativité humaine rencontrée chez Honoré (1990), l’analyse existentiale de l’expérience permet de rendre intelligibles les conditions d’émergence de la formation de soi. L’étude est révélatrice du contexte de création comme occupant une place centrale dans l’orientation formatrice de l’expérience. L’autoformation et l’intersubjectivité apparaissent comme des exigences fondamentales dans l’accomplissement de la formation de soi. La recherche propose des pistes de réflexion sur l’organisation de l’enseignement artistique et suggère de nouvelles stratégies pédagogiques et des procédures d’accompagnement en médiation artistique. Enfin, elle propose une méthode de recherche et un modèle méthodologique rigoureux offerts au chercheur en éducation qui vise la compréhension d’une expérience humaine.

  • Titre traduit

    Artistic practice experience as a self-training of formation : a phenomenological approach


  • Résumé

    Speaking of artistic practice as a formative experience seems to be obvious in the world of education. Artistic practice meets the requirements of Bildung – formation-education – as suggested by the German term, in that it allows realizing the formation of the person. In art education and artistic mediation, artistic practice contributes significantly to the formative and educational values of art, when it is led to the development of the person. However, it seems that there is little question about the meaning that makes this formation experience for anyone who takes part. According to a phenomenological approach, the aim is to make sense of the experience of artistic practice as self-training of formation, as it is experienced and explained by six co-researcher artists. In the framework of the human formativity explained by B. Honoré, the existentiale analysis experience allows to make sense of the conditions for the emergence of self-formation. The study reveals the context of creation as having a central role in driving formative experience. The self-formation and intersubjectivity appear as basic requirements in the performance of person formation. Research suggests ways of thinking about the organization of artistic education and suggests new teaching strategies and procedures accompanying artistic mediation. Finally, it proposes a method of research and a rigorous methodological model offered in education researcher concerned with the understanding of human experience.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (378 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 260-267

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2012 054
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.