Genre, expérience migratoire et condition minoritaire. Les trajectoires sexuelles et préventives des migrant∙e∙s d’Afrique subsaharienne vivant en France

par Elise Marsicano

Thèse de doctorat en Sciences économiques humaines et sociales

Sous la direction de Nathalie Bajos.


  • Résumé

    Les migrant∙e∙s d’Afrique subsaharienne sont très touchés par l’épidémie de sida en France et une part croissante des contaminations a lieu après la migration. Mobiliser une approche sociologique de la sexualité conduit à considérer leurs trajectoires et leurs réseaux sexuels afin d’étudier les processus qui structurent les pratiques sexuelles et préventives de ces migrant∙e∙s. Cette thèse s’appuie sur une analyse secondaire des données de l’enquête KABP migrants menée par l’Inpes en 2005 auprès de 1874 migrant∙e∙s d’Afrique subsaharienne, âgés de 18-49 ans et vivant en Île-de-France. Nos résultats mettent au jour les effets différenciés du contexte de socialisation sexuelle et du contexte social du premier rapport sexuel sur l’entrée en sexualité et sur la biographie sexuelle et préventive ultérieure et ce, de manière différenciée pour les hommes et les femmes. Nous examinons également la manière dont les trajectoires migratoires ainsi que l’expérience du racisme et des discriminations, organisent leurs pratiques sexuelles et préventives au sein de réseaux sexuels spécifiques. Nos résultats révèlent l’existence de réseaux sexuels africains, au-delà de l’origine nationale, en particulier pour les femmes. Cette ségrégation intra-africaine des réseaux sexuels est influencée par les conditions de vie de ces migrant∙e∙s et éclaire la dynamique de l’épidémie au sein de ces populations dans le contexte français.

  • Titre traduit

    Gender, migratory path and minority status. Sexual and preventive trajectories of sub-Saharan African migrants living in France


  • Résumé

    Migrants from sub-Saharan Africa bear a disproportionate burden of HIV/aids infections in France with a growing proportion acquiring HIV after migration. Mobilizing a sociological approach of sexuality, we focus on sexual trajectories and sexual networks in order to investigate the structural processes that organize the sexual and preventive practices of these migrants. We analyse a French survey carried out on 1,874 individuals born in sub-Saharan Africa, aged 18-49 and living in Paris and its surroundings. Our results uncover the effects of sexual socialization and social context of the first intercourse on sexual debuts and on later sexual and preventive biographies, differentiated for women and men. We also examine how migratory trajectories and experiences of racism and discrimination organize their sexual and preventive practices within specific sexual networks. Our research provides evidence of the existence of African sexual networks over, and beyond, national origin, especially for women. This intra-African segregation of sexual networks is influenced by the living conditions of the migrants and sheds light on the epidemic spread within these populations in the French context.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.