Incidence des leucémies de l'enfant en fonction de la proximité et des caractéristiques générales de diverses sources d'expositions environnementales

par Claire Sermage-Faure (Faure)

Thèse de doctorat en Épidémiologie

Sous la direction de Denis Hémon.


  • Résumé

    Le rôle de l'environnement dans l'étiologie des leucémies aigües de l’enfant (LA) fait aujourd'hui l'objet de recherches intenses. Dans ce contexte, le présent travail a pour objectif d’étudier la relation entre l’incidence de LA et la proximité des centrales nucléaires de production d’électricité (CNPE) et des lignes à haute tension (LHT). Avant cette analyse fine, un premier travail a consisté à étudier les variations départementales de l'incidence de LA.Les cas inclus dans ces études sont toutes les LA du Registre National des Hémopathies malignes de l’Enfant sur la période étudiée : 1990-2004 pour l’étude de l’incidence départementale et 2002-2007 pour les études de l’association avec les facteurs d’exposition environnementale. Dans l’approche cas-témoins principalement utilisée pour ces dernières, les 30 000 sujets témoins constitue un échantillon représentatif de la population pédiatrique française sur la période d’’intérêt. D’autre part, la géolocalisation des adresses des sujets et des sources d'exposition permet de définir des critères de proximité en relation avec la probabilité et/ou l'intensité d'exposition aux facteurs d'intérêt. • L’étude des LA par département n’a pas mis en évidence de tendance ni de structure spatiale dans l’incidence à ce niveau géographique : que ce soit globalement, par classe d’âge, par sexe ou par sous-type de leucémie. • Sur la période 2002-2007 contrairement aux périodes précédentes, un quasi-doublement de l’incidence des LA à moins de 5 km des CNPE a été mis en évidence, avec une approche cas-témoin comme avec l’étude d’incidence. Ce résultat n’était pas spécifique d’une CNPE ou d’un type de CNPE et non lié à la cartographie des émissions aériennes de radioactivité par les CNPE. • L’association trouvée entre l’incidence de LA et la proximité aux LHT de plus de 225 kV (<50 m) semble restreinte aux enfants de moins de 5 ans ou n’habitant en milieu urbain ; aucune association n’a été trouvée avec la proximité aux LHT de moins de 150 kV.

  • Titre traduit

    Incidence of childhood leukemia in relation to proximity and general characteristics of different environmental exposure sources


  • Résumé

    The role of the environment in the etiology of childhood acute leukemia (AL) is currently investigated. In this context, the aim of the present work is to study the association between the incidence of AL and the proximity no nuclear power plants (NPP) and to high voltage overhead power lines (HV OLs). At first, the geographical variations of AL have been studied at the Département level.The cases included in the studies are all cases of AL of the French National Registry of Childhood Haemopatopoietic Malignancies on the studied periods: 1990-2004 for the study of incidence on Départements and 2002-2007 for the studies of association between incidence of AL and environmental exposure factors. Concerning those latter studies, a case-control approach has been used. The control sample, representative of the French pediatric population, contains 30,000 subjects and has been drawn by the INSEE. The precise localization of addresses of subjects and of exposure sources in relation with the type of sources is essential to build indicators of exposure reflecting the probability and intensity of exposure. • The study of AL by Département has highlighted neither trend nor spatial structure in the incidence at this geographical level globally as well as by age, gender and subtype of leukemia.• On 2002-2007, on the contrary of on previous periods, the incidence of AL at less than 5 km from a NPP was nearly twice higher than expected, with the case-control study as well as with the incidence approach. This result was not specific to any age group, NPP, a type of NPP and was not associated with the geographic zoning of gaseous discharges of NPPs. • The study of the proximity to HV OLs highlighted an association between the incidence of AL and the close proximity (< 50 m) of lines of more than 225 kV, association which was restricted to children of less than 5 y.o. or living in non-urban areas; but not with the proximity to lines of less than 150 kV.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.