Rôle et devenir de PML lors de l’infection par l’EMCV

par Mohamed Ali Maroui

Thèse de doctorat en Biochimie, Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Mounira Chelbi-Alix.

Soutenue le 14-02-2012

à Paris 11 , dans le cadre de Ecole doctorale Signalisations et Réseaux Intégratifs en Biologie (2000-2015 ; Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) , en partenariat avec Régulation de la transcription et maladies génétiques (Paris) (laboratoire) et de Régulation de la transcription et maladies génétiques (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Kanellopoulos.

Le jury était composé de Mounira Chelbi-Alix, Jean Kanellopoulos, Denis Gerlier, Pierre Jalinot, Nadir Mechti, Danielle Blondel.

Les rapporteurs étaient Denis Gerlier, Pierre Jalinot.


  • Résumé

    PML et les corps nucléaires (CN) sont impliqués dans la défense antivirale. En effet, notre équipe a montré que la surexpression de PMLIII confère la résistance au virus de la stomatite vésiculaire, au virus de l'influenza, au virus foamy mais pas au virus de l’encéphalomyocardite (EMCV). J’ai montré dans mon travail de thèse que l’EMCV contrecarre le pouvoir antiviral de PMLIII en induisant sa dégradation par un processus dépendant du protéasome et de SUMO. Cependant, les cellules de souris invalidées pour PML sont plus sensibles à l’infection par l’EMCV que les cellules issues de souris parentales. Pour déterminer l’isoforme de PML responsable de cet effet antiviral, j’ai analysé l’effet des sept isoformes de PML (PMLI-VII) et j’ai montré que seule l’expression en stable de PMLIV confère la résistance à l’EMCV en séquestrant la polymérase virale 3Dpol au sein des CN PML. De plus la déplétion de PMLIV augmente la production de l’EMCV dans les cellules traitées par l’interféron. Ces données indiquent le mécanisme par lequel PML confère la résistance à l’EMCV et révèlent que PML est l’une des protéines médiatrices des effets anti-EMCV de l’interféron.

  • Titre traduit

    Role and fate of PML during EMCV infection


  • Résumé

    PML and nuclear bodies (NBs) are implicated in antiviral defense. Indeed, our team showed that overexpression of PMLIII confers resistance to vesicular stomatitis virus, influenza virus, foamy virus but not to encephalomyocarditis virus (EMCV). I have shown during my thesis that EMCV counteracts the antiviral effect of PMLIII by inducing its degradation in SUMO and proteasome-dependent way. However, cells derived from PML knockout mice are more susceptible to EMCV infection than wild-type cells. To determine the isoforme of PML implicated in this antiviral effect, I analysed the effect of the seven PML isoforms (PMLI-PMLVII) and I showed that only stable expression of PMLIV confers resistance to EMCV by sequestring the viral polymérase 3Dpol in PML Nbs. In addition, depletion of PMLIV boosted EMCV production in interferon-treated cells. These finding sindicate the mechanism by which PML confers resistance to EMCV and reveal a new pathway mediating the antiviral activity of interferon against EMCV.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.