Etude du « dialogue » entre Cellules tumorales rénales et cellules NK

par Sebastian Wittnebel

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Anne Caignard.

Soutenue le 08-02-2012

à Paris 11, dans le cadre de Ecole doctorale Cancérologie : Biologie, Médecine, Santé (Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne), en partenariat avec INSERM UMR 753 «Immunologie des tumeurs humaines - Interaction effecteurs cytotoxiques - Système tumoral» (laboratoire) .

Le président du jury était Antoine Dürrbach.

Le jury était composé de Antoine Dürrbach, Nathalie Rouas-Freiss, Armelle Prévost-Blondel, Bernard Escudier.

Les rapporteurs étaient Nathalie Rouas-Freiss, Armelle Prévost-Blondel.


  • Résumé

    Le cancer du rein (CCR) est une néoplasie immunogène. Le travail présenté ici porte sur les interactions entre les cellules Natural Killer (NK) et les cellules du cancer du rein. Les caractéristiques particulières des cellules tumorales rénales, telles que les mutations de VHL, l’événement phare dans le développement des cancers du rein, ou encore l’expression d’une forme membranaire de la cytokine IL-15 interfèrent avec l’activation des cellules NK. On a identifié une forme membranaire de la cytokine IL-15 particulière sur les cellules tumorales rénales, qui contrôlerait l’homéostasie des cellules NK au sein de la tumeur. Par ailleurs, on montre que certaines mutations de VHL des cellules du cancer du rein favorisent l’activation des cellules NK en diminuant l’expression des molécules HLA de classe I par les cellules tumorales.

  • Titre traduit

    Study of the “dialogue” between renal cancer cells and NK cells


  • Résumé

    Renal cell carcinomas (RCC) are immunogenic. The work presented here describes the interactions between NK cells and RCC. We have investigated particular characteristics of RCC, like the mutation of the VHL gene, the key event in carcinogenesis of kidney cancers of the clear cell type, or a particular expression of IL-15 by the tumor cells. We show that certain RCC cell lines express a unique form of membrane bound IL-15. Our work indicates that the expression of IL-15 by the tumor cells might play a role in the homeostasis of NK cells infiltrating kidney cancers. Furthermore we show that mutations of the VHL gene cause diminished HLA expression favoring thereby the activation of NK.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.