Ingénierie de fragments d'anticorps pour l'imagerie in vivo de cancers de la sphère génitale

par Céline Ortega

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Didier Boquet.

Le président du jury était Philippe Billiald.

Le jury était composé de Didier Boquet, Philippe Billiald, Daniel Baty, Etienne Weiss, Isabelle Navarro-Teulon, Séverine Padiolleau-Lefèvre.

Les rapporteurs étaient Daniel Baty, Etienne Weiss.


  • Résumé

    Le pronostic de certains cancers s’est considérablement amélioré avec l’arrivée sur le marché des anticorps thérapeutiques. Devant l’essor de ces nouveaux médicaments associé à l’identification de nouveaux biomarqueurs, de nouvelles perspectives émergent pour l’imagerie moléculaire in vivo. En effet, disposer de nouveaux traceurs moléculaires spécifiques de ces biomarqueurs permettra de caractériser l’hétérogénéité des cellules cancéreuses, de suivre l’expression de ces marqueurs au cours de l’évolution de la tumeur, mais également de suivre l’efficacité d’un traitement sur la régression tumorale du patient. Pour répondre à cette évolution de diagnostic moléculaire in vivo, il convient de développer de nouvelles sondes moléculaires. L'objectif de ma thèse répond à ce nouveau besoin avec l'ingénierie et le marquage d'un format d'anticorps recombinant adapté à l'imagerie in vivo : le diabody 12G4 dirigé contre le récepteur de l’hormone antimüllérienne (AMH), marqueur de certains cancers de la sphère génitale.

  • Titre traduit

    Engineering of recombinant antibody for the in vivo imaging of genital cancers


  • Résumé

    Prognosis of cancers dramatically improved with the development on the market of therapeutic antibodies. With the increase of these new biodrugs, associated with the identification of new biomarkers, new opportunities emerge for the in vivo molecular imaging.. Indeed, to use new molecular tracers specific of tumoral biomarkers will allow to study and characterize the cancer heterogeneity, to monitor the expression of these markers during the tumor evolution, but also to check the treatment effectiveness on patients’ tumoral regression. To answer this evolution of in vivo molecular diagnosis, it is favorable to develop new molecular probes. The aim of this thesis answers this new need with the engineering and labeling of a new recombinant antibody format suitable to in vivo imaging : the 12G4 diabody directed against the type II human receptor for the anti-Müllerian hormone, a biomarker of some cancers of the genital area.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.