Innovations thérapeutiques non vasodilatatrices dans l'hypertension artérielle pulmonaire

par Marie-Camille Chaumais

Thèse de doctorat en Physiopathologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Marc Humbert et de Michèle German-Fattal.

Le président du jury était Jean-Louis Freslon.

Le jury était composé de Marc Humbert, Michèle German-Fattal, Gérald Simonneau, David Montani.

Les rapporteurs étaient Philippe Devillier, Jean-Luc Cracowski.


  • Résumé

    L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) correspond à un groupe de maladies qui se caractérise par une obstruction vasculaire suite à une vasoconstriction excessive, une prolifération cellulaire et la création de thromboses in situ, conduisant à une augmentation progressive des résistances vasculaires pulmonaires puis au décès. De nombreuses avancées dans la prise en charge de l’HTAP ont été réalisées ces dernières années avec la mise à disposition de médicaments principalement vasodilatateurs. Cependant, aucun de ces médicaments n’est curatif de la maladie témoignant de la nécessité à obtenir de nouvelles thérapeutiques. Des molécules axant leur effet sur la lutte contre la prolifération cellulaire liée à l’activation des récepteurs à tyrosine-kinases (RTK) ou le stress oxydant (SO) paraissent aujourd’hui comme de potentielles innovations thérapeutiques dans l’HTAP. Cependant, à l’heure actuelle, les données sur le SO dans l’HTAP sont trop peu détaillées pour cibler correctement cette voie physiopathologique. De même, les inhibiteurs de tyrosine-kinases ont montré un bénéfice dans la prise en charge de l’HTAP mais associé à des effets indésirables graves tels qu’une toxicité cardiaque. Dans ce travail, nous avons approfondi le mécanisme d’action du SO dans la physiopathologie de l’HTAP et complété l’identification des RTK dans le remodelage vasculaire pulmonaire afin de permettre la mise au point de thérapeutiques efficaces avec un rapport bénéfice risque favorable pour le patient.

  • Titre traduit

    Non vasodilator therapeutic innovations in pulmonary arterial hypertension


  • Résumé

    Pulmonary arterial hypertension (PAH) corresponds to a group of diseases characterized by a vascular obstruction due to vasoconstriction, cellular proliferation and in situ thrombosis, leading to a progressive increase in pulmonary vascular resistances. New knowledge in the PAH management were performed in the last few years, specifically for vasodilators. However, none of those treatments cure the disease and new drugs are still needed. Molecules targeting cellular proliferation induced by tyrosine kinases receptors (TKR) activation or oxidative stress (OS) seem to be potential therapeutic innovations. However, knowledge on OS in PAH is not enough accomplished in PAH to target accurately this pathophysiologic pathway. Similarly, tyrosine kinase inhibitors have shown efficacy in PAH management but associated with severe adverse events as cardiac toxicity. In this study, mechanism of action of OS in pathophysiology of PAH was detailed and identification of TKR involved in vascular remodeling was completed in order to find efficient therapeutics with a favorable risk benefit ratio for PAH patient.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.