Les différentes natures de l'anticipation en tennis : de la quantification aux apprentissages perceptifs

par Celine Triolet

Thèse de doctorat en Sciences du Sport, de la Motricité et du Mouvement Humain

Sous la direction de Nicolas Benguigui et de Alan Mark Williams.

Soutenue le 20-09-2012

à Paris 11 , dans le cadre de École doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain (2002-2015 ; Paris) , en partenariat avec Complexité, Innovation et Activités Motrices et Sportives, CIAMS (laboratoire) et de CIAMS Complexité, Innovation, Activités Motrices et Sportives (laboratoire) .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail était de questionner l’anticipation dans les sports de balle en prenant support de l’activité tennis. Pour anticiper, les informations utilisées peuvent provenir de deux sources principales : d’une part, la gestuelle de l’adversaire et d’autre part, des connaissances tactiques sur le jeu, les probabilités ou le contexte.Pour réaliser ce travail, nous nous sommes appuyés sur « l’approche de la performance experte » d’Ericsson et Smith (1991). Dans une première étude, nous avons réalisé une analyse in situ de l’anticipation chez des joueurs de tennis de haut niveau Les résultats de cette première étude ont montré que les joueurs anticipent essentiellement quand ils sont en situation défavorable et que le risque de perdre le point est grand. De plus, deux fenêtres temporelles distinctes d’anticipation sont apparues : une fenêtre précoce dans laquelle le taux de réussite est important et les informations utilisées peuvent être en lien avec les aspects tactiques ; une fenêtre plus tardive dans laquelle le taux de réussite est plus faible et les informations utilisées peuvent être en lien avec la gestuelle adverse.Dans une deuxième étape, nous avons mis en place des protocoles expérimentaux permettant d’étudier ces deux fenêtres temporelles et ces différentes sources d’informations. Dans l’étude N°2, nous avons fait varier la disponibilité de l’information gestuelle en fonction de la pertinence de l’information tactique. Les résultats obtenus ont montré que seuls les experts étaient capables d’utiliser de l’information sur la posture et la gestuelle de l’adversaire afin d’anticiper. Dans l’étude N°3, nous avons manipulé la quantité d’information tactique présente dans le point en contrôlant la durée de présentation précédant la réponse. Les résultats n’ont pas montré de différences dans la justesse des anticipations entre les différents temps de présentation. Cependant, le temps de réponse était plus court dans la condition où le temps de présentation était le plus long indiquant donc des prises de décision plus rapide pour anticiper dans cette condition.Enfin, dans une troisième étape, nous avons réalisé un protocole d’entraînement afin d’essayer d’améliorer l’anticipation basée sur les connaissances tactiques et probabilistiques en lien avec un adversaire particulier. Celui-ci a permis une amélioration de la performance d’anticipation et une diminution du temps de réponse pour le groupe apprentissage spécifique.Les résultats obtenus à travers ce travail fournissent des données quantitatives sur l’anticipation experte en tennis permettant la mise en place de tâches représentatives. De plus, ils suggèrent l’existence de moments clés d’utilisation des différentes sources d’informations disponibles afin d’anticiper. Pour finir, il semble possible d’améliorer les habiletés d’anticipation, même chez des joueurs experts, en mettant en place des protocoles d’entraînement. Ce travail ouvre des perspectives de recherche nombreuses qui pourront permettre par exemple de formaliser de manière plus précise la nature des informations utilisées pour anticiper.

  • Titre traduit

    The different natures of tennis anticipation : from quantification to perceptive learning


  • Résumé

    The aim of this work was to analyse anticipation in fast ball sport by using the support of tennis. For anticipation, two different sources of information can be used: on one hand, the opponents’ postural cues and on the other hand, tactical and contextual information.To achieve this work, we used the « expert performance approach » proposed by Ericsson and Smith (1991). To begin, we carried out an in situ analysis of expert tennis player anticipation (study 1). The results showed that experts anticipate when they are in an unfavorable situation and when the risk to lose the point is high. Moreover, two different temporal windows appeared: a very early temporal window in which the level of response accuracy is high and information used can be related to tactics; a later temporal window in which response accuracy is weaker and information can be related to the opponents’ postural cues.Secondly, we ran two experiments in order to analyse these two windows, using different types of information. In study 2, we worked on the availability of postural cues according to tactical information. We showed that experts contrary to novices could use postural cues information to improve anticipation accuracy. In the third study, we varied the amount of tactical information inside the point with different conditions presenting 1, 3 or 5 strokes before the occlusion. Results didn’t show any differences in prediction accuracy between different occlusion conditions. However, response time was shorter in the five strokes condition than in other conditions, revealing that the decision for anticipation was taken sooner in this condition.Finally, in a third step, we ran a learning protocol. The aim was to improve anticipation based on tactical and probabilistical knowledge of one particular opponent. The results showed an improved anticipation performance and a shorter response time for the specific learning group.The results, we obtained during this phD work, give quantitative data on expert anticipation in tennis. These results provide a basis to design representative tasks to explore with more details anticipation. Moreover, they suggest the possibility of using the different sources of information to anticipate. To conclude, it seems possible to improve anticipation skills, even for some expert players, by running training protocols. This work opens a lot of perspectives of research which can allow, for example, to formalize with more accuracy the nature of information used to anticipate.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.