UGT76E12, UGT73B3 et UGT73B5, trois glycosyltransférases du métabolisme secondaire d’Arabidopsis thaliana impliquées dans les réponses de défense aux microorganismes pathogènes

par Laure Didierlaurent

Thèse de doctorat en Physiopathologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Patrick Saindrenan.

Soutenue le 16-11-2012

à Paris 11 , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences du Végétal (1992-2015 ; Orsay, Essonne) , en partenariat avec Institut de Biotechnologie des Plantes (Orsay) (laboratoire) .


  • Résumé

    L'induction du métabolisme secondaire fait partie du système de défense des plantes lors d’une attaque par un microorganisme pathogène. Les propriétés antimicrobiennes ou de signalisation des métabolites secondaires (MS) peuvent être régulées par un processus majeur et efficace, la glycosylation. Cette réaction est catalysée par les glycosyltransférases (UGTs) qui assurent le transfert d’une molécule de sucre sur un MS. Mon travail de thèse a porté sur l’étude de trois UGTs d’Arabidopsis thaliana (Arabidopsis), UGT76E12 d’une part, et UGT73B3 et UGT73B5 d’autre part, et a montré que 1) UGT76E12 est impliquée dans la mise en place de la résistance basale à la souche virulente de la bactérie Pseudomonas syringae pv. tomato, Pst DC3000, et participe au dialogue entre les voies de signalisation hormonale de l’acide jasmonique (JA) et de l’acide salicylique (SA). Des analyses par clustering hiérarchique ont révélé une co-expression forte entre le gène UGT76E12, et deux gènes codant une terpène synthase (TPS4) et un cytochrome P450 (CYP82G1), impliqués dans la biosynthèse d’un diterpène, le TMTT ((E,E)-4,8,12-triméthyletridéca-1,3,7,11-tetraène), suggérant un rôle pour UGT76E12 dans la régulation de la voie de biosynthèse des terpènes ; 2) UGT73B3 et UGT73B5 sont impliquées dans la mise en place de la résistance spécifique d’Arabidopsis à la souche avirulente Pst DC3000-AvrRpm1, notamment par la régulation de MS intervenant dans le maintien de l’état redox cellulaire au cours de la réaction d’hypersensibilité (HR). Ces deux gènes appartiennent à la classe des « SA-early induced-genes » et présentent un profil co-expression avec le gène TOLB-related et deux gènes codant des glutathion S-transférases (GSTU7 et GSTU24) impliqués dans la réponse au stress oxydant et la détoxication des MS. Nos résultats suggèrent un rôle pour UGT73B3 et UGT73B5 dans la glycosylation de métabolites oxydants associés à la mise en place de la HR.

  • Titre traduit

    UGT76E12, UGT73B3 et UGT73B5, three glycosyltransferases of secondary metabolism of Arabidopsis thaliana involved in defense responses against pathogens


  • Résumé

    Plant secondary metabolism induction is part of an integrated defense system after pathogen infection. Signalling and antimicrobial properties of secondary metabolites (SM) can be regulated by an efficient process named, glycosylation. This reaction is ensured by glycosyltransferases (UGTs) which catalyze the transfer of a sugar moiety on a SM. My PhD work was divided in two parts, the first on UGT76E12 and the second part on UGT73B3 and UGT73B5, three UGTs of Arabidopsis thaliana (Arabidopsis) and it demonstrated that 1) UGT76E12 is involved in basal resistance establishment during plant challenge with the virulent strain of Pseudomonas syringae pv. tomato (Pst DC3000), and participates to the hormonal crosstalk between jasmonic acid (JA) and salicylic acid (SA). Clustering analyses revealed a strong co-expression between UGT76E12 and two genes encoding a terpene synthase (TPS4) and a cytochrome P450 (CYP82G1), both involved in the biosynthesis of a diterpene named TMTT ((E,E)-4,8,12-trimethyltrideca-1,3,7,11-tetraene), which suggests a role for UGT76E12 in terpene biosynthesis pathway regulation. 2) UGT73B5 and UGT73B3 are involved in the establishment of Arabidopsis specific resistance against the avirulent strain of Pst DC3000-AvrRpm1, especially in the regulation of MS playing a role in redox homeostasis status during the hypersensitive response (HR). These two genes are part of SA-early induced-genes and showed co-expression patterns with the TOLB-related gene and two genes encoding glutathione S-transferases (GSTU7 and GSTU24) involved in oxidative stress responses and in MS detoxification. Our results suggest a role for UGT73B3 and UGT73B5 in the glycosylation of oxidant MS associated with HR establishment.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2017


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.