Régulation temporelle de l’abscission, la dernière étape de la division cellulaire : rôle des forces exercées au niveau du pont intercellulaire

par Julie Janvore

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Matthieu Piel.

Le président du jury était Christian Poüs.

Le jury était composé de Matthieu Piel, Christian Poüs, Claude Prigent, Aurélien Roux, Daniel Gerlich, Arnaud Echard.

Les rapporteurs étaient Claude Prigent, Aurélien Roux.


  • Résumé

    La dernière étape de la cytocinèse, l’abscission, consiste en la coupure du pont intercellulaire reliant les deux cellules filles à la suite de la contraction de l’anneau acto-myosique. Comme toutes les étapes de la division cellulaire, l’abscission doit être régulée dans l’espace et dans le temps afin qu’elle intervienne au bon endroit et au bon moment. Mon travail de doctorat a porté sur l’étude de la régulation dans le temps de l’abscission par l’environnement des cellules filles, en particulier par les forces de traction exercées par les cellules sur le pont intercellulaire. En utilisant une combinaison d’approches permettant de contrôler le confinement spatial 2D des cellules filles, de mesurer les forces exercées par les cellules au cours de la cytocinèse et de micro-manipuler le pont intercellulaire, j’ai montré que, de façon contre-intuitive, une tension exercée au niveau du pont retardait l’abscission et qu’au contraire la relâche de cette tension induisait l’abscission. De plus, la régulation temporelle de l’abscission par les facteurs environnementaux des cellules filles implique les protéines des « Endosomal Sorting Complex Required for Transport III » (ESCRT-III), machinerie centrale de l’abscission. Enfin, des expériences préliminaires suggèrent que cette régulation serait importante pour le maintien de l’intégrité tissulaire et la morphogenèse au cours du développement.

  • Titre traduit

    Temporal regulation of the abscission, the last step of cell division : role of forces exerted on the intercellular bridge


  • Résumé

    The last step of cytokinesis, abscission, consists in the severing of the intercellular bridge connecting the two daughter cells after the contraction of the acto-myosin ring. As any other step of cell division, abscission has to be regulated both in time and space in order to take place at the proper time and proper place. During my PhD, I studied the temporal regulation of the abscission by the cell micro-environment, particularly by the traction forces exerted by the cells on the intercellular bridge. I used a combination of approaches to control the daughter cells 2D spatial confinement, to measure the forces exerted by the cells throughout cytokinesis, and to micro-manipulate the intercellular bridge. Counter-intuitively, a tension exerted on the intercellular bridge delayed abscission while a release of tension in the bridge induced abscission. Moreover, the temporal regulation of abscission by the environment of the daughter cells implies the Endosomal Sorting Complex Required for Transport III (ESCRT-III), the main abscission machinery. Finally, preliminary experiments suggest that this mechanism could be important for tissue integrity and morphogenesis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?