Trajectoires d'adoption et d'appropriation de TIC issues du web en entreprise : une analyse empirique de la diffusion du web 2.0 en entreprise

par Samy Guesmi

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Alain Rallet.

Le président du jury était Ahmed Bounfour.

Le jury était composé de Alain Rallet, Pierre-Jean Benghozi, Laurence Caby Guillet, Patrice Flichy.

Les rapporteurs étaient Pierre-Jean Benghozi, François-Xavier de Vaujany.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse aux récentes évolutions du web habituellement désignées par les termes de« web 2.0 » (ou web participatif). Elle porte plus particulièrement sur la diffusion, au sein desorganisations, des outils du travail collaboratif qui en sont issus. En mobilisant les littératures de lasociologie des usages et du management des systèmes d’information, ce travail poursuit un double but :proposer une analyse des différentes modalités de leur adoption en entreprise, en observant la formesous laquelle ils y pénètrent (naturelle ou reconfigurée), et tenter d’en tirer les conséquences sur leprocessus d’appropriation. Les deux enquêtes qui ont été menées sur des terrains complémentaires ontpermis d’élaborer une grille de lecture possible des trajectoires d’adoption et d’appropriation des outilsdu web 2.0 en entreprise. Le premier terrain se concentre sur l’analyse de l’adoption et l’appropriationd’un wiki en usage pendant deux ans au sein d’un département R&D. L’enquête se base ici sur uneméthodologie mixte qui mêle données de trafic, données qualitatives et données quantitatives. Lesecond terrain s’intéresse quant à lui aux pratiques de coordination décentralisée, c’est-à-dire despratiques analogues à celles développées autour des outils du web 2.0 mais qui peuvent mettre en jeuun plus grand nombre d’outils. Cette seconde enquête permet de prendre du champ par rapport à uneapproche exclusivement centrée sur l’outil. Davantage tournée vers les pratiques, elle tente dedécouvrir l’outillage de la coordination concrètement mobilisé par des salariés qui présentent desprofils divers et évoluent dans des entreprises de différents types. Cette seconde enquête se base surune post-enquête réalisée à la suite de l’enquête Changement Organisationnel et Informatisation –Technologies de l’Information et de la Communication menée en 2006. Les données recueillies sur cesdeux terrains ont conduit à proposer trois scenarii possibles d’adoption et d’appropriation du web 2.0en entreprise : celui de la « diffusion classique », celui du « bricolage » et celui de « l’entreprise 2.0 ».Dans une démarche interprétativiste, ces scenarii sont à la fois nourris par et confrontés aux terrainsempiriques mais ne se veulent qu’une lecture possible de l’adoption et l’appropriation à partir defigures polaires. Ce travail se propose d’élargir le champ des recherches en management des systèmesd’information et les outils d’analyse existants pour mieux prendre en compte l’apparition d’unenouvelle génération d’outils en entreprise.

  • Titre traduit

    Adoption and appropriation trajectories of web based ICT within enterprise : an empirical analysis of web 2.0


  • Résumé

    This thesis focuses on the recent trends witnessed on the web usually referred as “web 2.0” (orparticipative web). More specifically, this work takes an interest in the diffusion of web-basedcollaborative tools that stem from web 2.0 within organisations. Mobilizing literatures from thesociology of uses and management information system, this work pursue a twofold aim: to propose ananalysis of the different possible conditions of web 2.0’s adoption within enterprise, depending on theform it takes when it penetrates (natural or reconfigured), and try to draw upon this analysis to explainthe appropriation process. The two investigations that have been conducted on complementary fieldsenabled to develop a framework for a possible reading of the web 2.0 tools adoption andappropriation’s trajectories within enterprises. The first field focuses on the adoption andappropriation’s analysis of a two year old wiki used within an R&D department. This investigation isbased on a mixed methodology that puts together traffic data, qualitative and quantitative data. Thesecond field takes an interest in the decentralized coordination practices that is to say similar practicesas the one that takes place around web 2.0 tools while widened to other types of technologies. Taking apractice focus, this investigation tries to unravel the coordination equipment concretely employed byworkers presenting diverse profiles within enterprises of different kind. That second investigation isbased on a post survey realized after the survey Organisational Change and Computerization –Information and Communication Technologies conducted in 2006. The data gathered on these twofields led to propose three possible scenarios of web 2.0’s adoption and appropriation within enterprise:“the classical diffusion”, “the tinkering” and “the enterprise 2.0”. Based on an interpretive approach,these scenarios are at the same time feed by and confronted with the fields but are simply proposed as apossible reading of adoption and appropriation based on archetypes. This work proposes to widen thefield research of management information system and the tools it offers to take a better account of theemergence of new generations of tools within enterprise.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.