Les effets d’empêchement d’être et de se construire en régime politique d’effraction des limites entre l’intime et le public : approche clinique du psycho-traumatisme et des effets psychiques chez de jeunes adultes des procédures de direction des consciences mises en œuvre par le pouvoir politico-religieux en Iran

par Mahboubeh Attari-Gargari

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de André Sirota.

Le président du jury était François Pommier.

Le jury était composé de André Sirota, François Pommier, Jacqueline Barus-Michel, Denis Mellier, Azadeh Kian-Thiébaut.

Les rapporteurs étaient Jacqueline Barus-Michel, Denis Mellier.


  • Résumé

    Cette étude explore la problématique psychologique axée sur les traumatismes infligés par le double pouvoir politico-religieux aux jeunes iraniens âgés de 20 à 35 ans. Le matériel utilisé provient d’entretiens menés à Téhéran en 2007 à l’aide de dessins projectifs, spécifiquement développés pour cette étude, renvoyant à des scènes connues des jeunes iraniens et suffisamment significatives pour développer et favoriser l’expression des ressentis personnels et l’émergence des émotions. Après investigation des théories en rapport avec la problématique, les entretiens sont étudiés selon la dimension politique, religieuse, sociale et culturelle des traumas (acculturation forcée, modes et vecteurs de transformation et de transmission culturelle et héritage culturel des mythes fondateurs). L’analyse porte sur : le Père fondateur, de sa chute organisée à sa mise à mort, sur les conflits psychiques de filiation avec les deux pères originaires Perse (Cyrus le Grand) et arabo-musulman (Prophète Mahomet et l’Imam Ali), sur la disqualification du père de la famille et l’organisation totémiste du pouvoir, les traumas subis au quotidien et les syndromes post-traumatiques engendrés par la révolution, la guerre, le culte du martyre, les châtiments publiques (flagellations, pendaisons,…) et les interactions quotidiennes avec les gardiens de l’ordre révolutionnaire, les pathologies consécutives aux troubles identitaires, les psychopathologies sociales telles que l’image de soi dégradée, le port du masque imposé, la mélancolie, la dépression, et les troubles de la personnalité. Il en résulte une société iranienne désorganisée, incontrôlée et chaotique, à la recherche de ses valeurs, de ses repères culturels et identitaires et où se développent d’intenses souffrances. Pourtant le régime pervers et pervertissant, n’a réussi ni à délimiter à l’islam les repères identificatoires de jeunes, ni à circonvenir leur psychisme.

  • Titre traduit

    The impossibility to be oneself and to evolve personally as a result of a political regime which breaks down the frontiers of the intimate and the public. : a clinical approach to trauma and the psychic effects on young adultssubjected to the manipulation procedures of conscienceby the political-religious power of Iran


  • Résumé

    This study explores the psychological problematic centered on traumas imposed by the double politico-religious power on young Iraniansbetween 20 to 35 years old The material used comes from interviews conducted in Teheran in 2007. The projective drawings usedwere specifically developed for this study and reflected scenes known to young Iranians, and were sufficiently significant and subjective to enable the expression of personal feelings, and the emergence of emotions. After an investigation of the theories related to these problems, the interviews are analyzed from a political, religious, social and cultural dimension of the traumas, the acculturation, the trends and transformation vectors of the cultural transmission andpassing on a forced culture by founding myths. Then analyze concerns: the Founding father viewpoint: from his organized downfall to his execution, the inter and intra psychic filiations conflicts with these two initiating father figures Cyrus the Great and Imam Ali, the disqualification of the family’s father, the totemiste organization of the power; the traumas endured daily and post-traumatic syndromes brought about by the revolution, war, martyr cult, whipping, public hanging, and permanent interaction with guardians of revolutionary order; the pathologies as a consequence of the regime: identity crises and disorders, psychosocial pathologies as diminished image of self, projected mask, melancholy, depression, and personality disorders. As a result today Iranian society is disrupted, uncontrolled, and chaotic, in search of its values, and its cultural and identification references. In spite of the intense sufferings the pervert political system not managed to define to Islam the identification references of the young people, or to circumvent their psyche.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 19-12-3012

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.