Écoles de musique en Grande Guerre

par David Mastin

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Annette Becker.

Le président du jury était Didier Francfort.

Le jury était composé de Annette Becker, Didier Francfort, Sylvie Douche, Sophie-Anne Leterrier, Barbara Lucy Kelly.

Les rapporteurs étaient Sylvie Douche, Sophie-Anne Leterrier.


  • Résumé

    Lorsque la guerre de 1914-1918 éclate, les écoles nationales et conservatoires de musique français ne sont pas les institutions les plus désignées pour participer à l’effort de guerre. Cependant, à Paris ou à Calais, à Toulouse ou à Lille, pourtant en zone envahie, on poursuit l’enseignement de la musique. Cette étude montre comment cet enseignement français s’est mobilisé. La diversité des situations initiales fait varier les modalités de l’adaptation aux conditions de la guerre. Les enseignants et leurs élèves participent à l’édification d’une culture musicienne de guerre : il faut à la fois bannir la musique de l’ennemi et fortifier la sienne. La part prise par les écoles de musique dans les œuvres de guerre laisse voir de quelles manières on a adapté les impératifs de guerre à la situation locale. Les sacrifices consentis par la profession, qu’ils soient ceux des combattants ou ceux des personnels restés mobilisés sur le front domestique, ne trouvent pas, après l’armistice, et malgré une mobilisation collective, à être récompensés par les améliorations attendues. Néanmoins, la Grande Guerre a convaincu de l’utilité de la musique : elle forge le sentiment national, elle est aussi une arme de propagande.

  • Titre traduit

    French Schools of Music in the Great War


  • Résumé

    When the First World War started, the French national schools and the French conservatoires of music were not the most likely institutions to participate in the war effort. Meanwhile, in Paris or in Calais, in Toulouse or in Lille (throughout occupation), the teaching of music continued. This study shows how the teaching of music in France got involved in the war effort. The diversity of the initial situations leads to many different ways of adapting to the conditions of war. Teachers and their students participated in the construction of a musical war culture: you had to banish the enemy's music whilst fortifying your own.The part played by the schools of music in the war-time works shows how the obligations of war were adapted to the local situation. The music teachers, whether they were soldiers or other mobilized personnel on the Home front, made huge conscious sacrifices that were not rewarded by the expected improvements, after the armistice and despite a collective mobilization. Nevertheless, the First World War convinced people of the utility of music as it reinforced the national pride and it was a tool for propaganda.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.