Catégories et méthode dans la théorie de la valeur de Marx : sur la dialectique

par Zaïra Rodrigues Vieira

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Bidet.

Le président du jury était Stéphane Haber.

Le jury était composé de Jacques Bidet, Stéphane Haber, Jean-Michel Buée, Roberto Finelli, Hervé Touboul.

Les rapporteurs étaient Jean-Michel Buée, Roberto Finelli.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous analysons l’œuvre de la maturité de Marx, spécialement en ce qui concerne la théorie de la valeur, du point de vue des catégories et de la méthode, et à partir d’une perspective qui conçoit les aspects théoriques et méthodologiques comme subordonnés à l’analyse du contenu ou de l’objet de la recherche. Nous approfondissons notamment, dans la formulation des abstractions qui apparaissent dans la première Section du Capital, le rôle de la découverte de la catégorie de force de travail, où, d’une manière non pas explicitée par la forme d’exposition des premiers chapitres, se trouvent inclus les rapports historiques dans lesquels les abstractions de Marx se concrétisent. Ensuite, nous mettons à l’épreuve les résultats analytiques ainsi obtenus, en questionnant, entre les interprétations de la pensée de Marx, surtout celles qui partent d’une perspective épistémologique et qui conçoivent la méthode comme construction ou logique régentant les phénomènes. Pour cette tâche nous avons recours aux derniers écrits de Lukács, spécialement ceux sur l’ontologie de l’être social, qui, tout en échappant à la démarche d’Engels qui valorise la dialectique comme méthode ou logique, permettent de saisir le caractère réel des abstractions marxiennes sans tomber, pour autant, dans une conception philosophique de type empiriste ou mécaniste.

  • Titre traduit

    Categories and method in Marx’s theory of value : on dialectic


  • Résumé

    In this thesis we analyse Marx’s work of maturity, especially his theory of value, from the point of view of the categories and of the method, and starting from a perspective which considers the theoretical and methodological aspects as dependent from the analysis of the content or of the object of research. In the formulation of the abstractions that appear in the first section of Capital, we study in detail particularly the role of the discovery of the category of labour force, that, in a way not made clear by the form of exposition of the first chapters, includes the historical relationships inside which Marx’s abstractions made themselves concrete. Afterwards we test the analytical results we achieved, examining, among the interpretations of Marx’s thought, especially those which start from an epistemological point of view and conceive the method as a construction or as a logic ruling the phenomena. To fulfil this task, we turned to Lukács’ last works, especially the ones on the ontology of the social being, that, avoiding Engels’ procedure of bringing out dialectic as a method or as a logic, make understandable the real nature of Marx’s abstractions without ending nevertheless in an empiristic or mechanistic philosophical conception.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.