Les wankas de Tarcuyo : chants et rituels dans les Provinces Hautes de Cusco (Pérou)

par Manuel Arce Sotelo

Thèse de doctorat en Ethnomusicologie

Sous la direction de Antoinette Molinié et de Rosalía Martinez.

Le président du jury était Carmen Bernand.

Le jury était composé de Antoinette Molinié, Rosalía Martinez, Carmen Bernand, César Itier, Carmen Salazar-Soler.

Les rapporteurs étaient César Itier, Carmen Salazar-Soler.


  • Résumé

    Pour les communautés d’altitude des Andes du Sud, la pomme de terre est bien plus qu’un simple produit alimentaire. Traitée comme un être vivant, sa culture fait l’objet d’une série d’offrandes rituelles tout au long de son cycle agricole. Au village de Tarcuyo (Province d’Espinar - Cusco) les semailles de ce tubercule se font avec le concours de chanteuses rituelles connues comme les wankas. Leurs vers en quechua s’adressent en premier lieu aux plants afin d’activer leur croissance, puis à d’autres destinataires telle que la Pachamama (« terre mère »), les travailleurs ou différents éléments de la nature. L’analyse de ce répertoire met en lumière divers paramètres qui constituent son esthétique musicale : relation avec la fécondité et la fertilité, aspect ludique et rituel du travail collectif, organisation du répertoire vocal sous forme de programme musical avec étapes, paramètres spécifiques des étapes qui s’enchaînent progressivement pour aboutir au sommet rituel de la performance.Des acquis de cette analyse seront mis en parallèle avec le déroulement du tinku, confrontation entre deux coalitions de communautés réalisée également avec des chants féminins (qhashwas). Cela permettra de constater des analogies significatives entre ces deux rituels agraires des Provinces Hautes de Cusco.Les wankas témoignent ainsi de l’influence que la voix peut exercer sur la pomme de terre ou sur les hommes, mais également du rôle des interprètes, intermédiaires rituels entre les villageois de Tarcuyo et les divinités de l’inframonde, dans un environnement où les traditions cèdent de plus en plus le pas à la modernité.

  • Titre traduit

    The wankas of Tarcuyo : songs and rituals in the High Provinces of Cusco (Peru)


  • Résumé

    For communities altitude in Andean South, potato is more than a simple food product. Treated as a living being, its culture is the subject of a series of musical offerings throughout the agricultural cycle ritual. In the village of Tarcuyo (Province of Espinar – Cusco) sowing of this tuber is with the help of women singers ritual, know as the wankas. Their verses in quechua intended primarily to enable growing the plants and to other destinations such as the Pachamama (“mother earth”) workers or differents elements of nature. The analysis of this directory highlights various parameters that are his musical aesthetic: relationship with fertility and productivity, playful ritual of collective work, organization of the vocal repertoire as a program with musical stages, specific parameters steps keep coming gradually to reach the summit performance of the ritual. The achievements of this analysis will be made in parallel with the progress of the tinku, confrontation between two community coalitions also performed with female songs (qhashwas). It will see significant analogies between these two agrarian rituals High Provinces of Cusco.The wankas are also witnesses to the vocal power influencing the potatoes or people, but also the role of the singers, rituals intermediaries between the villagers of Tarcuyo and the underworld divinities, in an environment where modernity is more and more present.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.