La présidence dans la philosophie constitutionnelle : réexamen des cas français et américain

par Laurent Martin

Thèse de doctorat en Droit Public

Sous la direction de Véronique Champeil-Desplats.

Soutenue en 2012

à Paris 10 , dans le cadre de École Doctorale Droit et Science Politique (Nanterre) .


  • Résumé

    Cette thèse part d'un constat : la constitution américaine est en vigueur depuis 1787 et cette longévité contraste avec la pluralité d'expériences constitutionnelles en France : quinze constitutions depuis 1789. Notre hypothèse est que les fondateurs américains ont eu recours à un art du politique constitutionnel et à un raisonnement particulier : la raison prudentielle ou phronèsis qui trouve son origine chez Aristote. C'est ce mode de raisonnement qui part de la question de la nature humaine et qui a la prudence (sagesse pratique) pour fondement, qui expliquerait la pérennité de la Constitution américaine. On qualifie souvent le régime américain de régime présidentiel. Or, cette étude tend à démontrer que la présidence n'est qu'un pouvoir parmi d’autres et l'accent des fondateurs du régime est mis sur ce que l'on peut qualifier de régime délibératif. C'est la constitution qui est souveraine. A contrario, la Cinquième République française a revalorisé la place de la présidence et du pouvoir exécutif en général. Néanmoins, par delà une apparente rupture avec les républiques précédentes, se cache une continuité intellectuelle: le recours à un mode de raisonnement qui repose sur un formalisme juridique en comptant plus sur les barrières de parchemins pour faire respecter la séparation des pouvoirs que sur un agencement des institutions prenant en considération les passions et les intérêts des titulaires des postes constitutionnels. La place de la présidence dans ces deux régimes est donc une clé nous permettant de saisir, en nous appuyant sur la philosophie constitutionnelle des constituants, ce que les constitutionnalismes français et américain ont de spécifiques.

  • Titre traduit

    The presidency in the constitutional philosophy : re-examination of the those French and American


  • Résumé

    This thesis leaves a report: the American constitution is effective always since 1787 and this longevity contrasts with the plurality of constitutional experiences in France : fifteen constitutions since 1789. Our hypothesis is that the American founders resorted to an art of constitutional policy and in a particular reasoning: the prudent reason or phronèsis which finds her origin at Aristote. It is this way of reasoning which leaves the question of the human nature and which has the prudence (practical wisdom) for foundation, which would explain the sustainability of the American Constitution. We often qualify the American political system of presidential system. Yet, this study tends to demonstrate that the presidency is only a power among the others and the accent of the founders of the political system is put on what we can qualify as deliberative reason. It is the constitution which is sovereign. On the contrary, the French Fifth Republic revalued the place of the presidency and the executive power generally. Nevertheless, beyond a visible break with the previous republics, this mask an intellectual continuity: the recourse to a way of reasoning which rests on a legal formalism by counting more on the barriers of parchments to make respect the division of powers that on a layout of institutions considering the passions and the interests of the holders of the constitutional posts. The place of the presidency in these two regimes is thus a key allowing us to seize, by pressing us on the constitutional philosophy of constituents, what French constitutionalism and American have of specific.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par ANRT à Villeneuve d'Ascq

La présidence dans la philosophie constitutionnelle : réexamen des cas français et américain


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (608 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.599-608

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T12 PA10-171
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 12/PA10/0171
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par ANRT à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : La présidence dans la philosophie constitutionnelle : réexamen des cas français et américain
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (608 p.)
  • Notes : L'éditeur informe : "Cet ouvrage est la reproduction en l'état de l'exemplaire de soutenance. ".
  • ISBN : 978-2-7295-8902-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 599-608
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.