Construction d’un modèle intégré : interactions entre émotion et production d’un mouvement volontaire de l’ensemble du corps : application à l’initiation de la marche

par Laure Coudrat

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Armande Le Pellec Muller.

Soutenue en 2012

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail était d’étudier les interactions entre émotion, cognition et mouvement sous l’angle de la dimension émotionnelle de l’approche-évitement intégrée au processus de production d’un mouvement volontaire de l’ensemble du corps : la sélection et l’élaboration des programmes moteurs de l’initiation de la marche. Pour cela, un modèle intégratif a été construit de manière à articuler quatre théories : celles relatives au contrôle cognitif du mouvement, à l’organisation biphasique des émotions, à la gestion du conflit et à la charge perceptive. Les résultats obtenus permettent tout d’abord de conceptualiser l’initiation de la marche comme un mouvement à valence émotionnelle : la production de ce mouvement est dépendante du contexte émotionnel (plaisant/déplaisant) dans lequel il est réalisé. De plus, cette dépendance est d’autant plus importante que l’influence des émotions sur le temps de réaction et l’amplitude de la réponse motrice sur l’axe médio-latéral n’a pu être modulée par la mise en place de processus cognitif (haut niveau de contrôle cognitif) et perceptif (charge perceptive élevée). Or, dans le cadre de tâches de pression sur un bouton de clavier d’ordinateur, ces processus sont utilisés pour moduler les interactions entre émotions et mouvement. En revanche, le contrôle postural sur l’axe antéropostérieur, axe de la direction d’approche-évitement, semble être spécifique dans la mesure où l’influence des émotions sur son amplitude a pu être modulée (diminuée) par la mise en œuvre de ces mêmes processus cognitif et perceptif.

  • Titre traduit

    Integrated model construction : interactions between emotion and whole body movement production : application to the gait initiation process


  • Résumé

    The purpose of this work was to study the interactions between emotion, cognition and movement in terms of approach-avoidance emotional dimension integrated on the production of a voluntary whole body movement: the preparation and the selection of gait initiation’s motor programs. An integrative model has been built in order to articulate four theories: those relating to the cognitive control of the movement, to the biphasic organisation of emotion, to the conflict monitoring and to the perceptual load. First, results provide new insights about gait initiation: this movement has an emotional significance in terms of its approach-avoidance direction. This movement production is dependent on the emotional context (pleasant/unpleasant) in which there is provided. Moreover, this dependance is even more important than emotional influence on reaction time and on the magnitude of the motor response of the medio-lateral axis could not be modulated by the implementation of cognitive (high level of cognitive control) and perceptual (high level of perceptual load) processes. In typical button press tasks, these processes are used to modulate the interactions between emotion and movement. In addition, results obtained on the approach-movement direction demonstrated a specificity of the anteroposterior postural control, since the emotional influence on its magnitude has been modulated (attenuated) by these same cognitive and perceptual processes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (184 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.160-178

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T12 PA10-159
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.