Macao : vie culturelle et littéraire d’expression portugaise au milieu du XXe siècle : Luís Gonzaga Gomes, ‘Fils de la Terre’

par Vanessa Sergio

Thèse de doctorat en Langues, litteratures et civilisations romanes : portugais

Soutenue le 28-11-2012

à Paris 10 en cotutelle avec l'University of Bristol , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .


  • Résumé

    Dans quelle mesure les années 50 marquent-elles un renouveau dans la vie culturelle et littéraire de Macao, incarné par une élite locale d’intellectuels portugais et macanais, dans un espace profondément colonial, quels en sont les enjeux ? Ce renouveau culturel qui s’exprime à travers la presse et diverses manifestations culturelles locales, s’articule avec la revendication d’une identité macanaise, qui s’inscrit dans la culture portugaise au sens large (le discours colonial n’étant jamais bien loin). Derrière cette revendication identitaire, au sortir de la Seconde guerre mondiale, se cache une lutte pour la survie du territoire, sous le regard critique de la communauté internationale. Ce nouveau souffle apporté à la vie culturelle et littéraire de Macao se traduit dans l’échange interculturel luso-chinois, comme l’illustre l’œuvre de Luís Gonzaga Gomes. Ce ‘Fils de la Terre’, vecteur de cet échange, incarne la vocation et l’esprit macanais : servir de ‘pont’ entre deux cultures, deux civilisations. Son œuvre permet la transition entre un environnement culturel colonial et un environnement culturel postcolonial ou le passage d’un discours nationaliste et égocentrique à un discours plus tolérant, tourné vers l’autre et ouvert sur le monde ‘non lusophone’. Néanmoins, ce nouveau discours se heurte à des limites imposées par le contexte politique et la mentalité de l’époque.

  • Titre traduit

    Macao : cultural and literary life within the portuguese-speaking world in the mid 20th century : Luís Gonzaga Gomes, ‘Son of Macao’


  • Résumé

    To what extent do the 50s mark a renewal in Macao’s culture and literature which is embodied by local intellectual Portuguese and Macanese elites in a deeply colonial space? What are their outcomes? This cultural renewal, expressed through the mass media and various local cultural events, is expressed with the claim of a Macanese identity which has been part of the Portuguese culture in the broad sense (the colonial discourse has never been very far). At the end of the Second World War, this identity claim bears in its layers a struggle for the survival of the territory, under the international community’s critical scrutiny. This new lease brought to the cultural and literary life of Macao is reflected in the Luso-Chinese cultural exchange, as it is illustrated in Luís Gonzaga Gomes’ work. This Son of Macao, who is a vector of this exchange, embodies the Macanese vocation and spirit: providing a bridge between two cultures, between two civilizations. His work makes the transition from a colonial cultural environment to a postcolonial cultural environment possible; where lies a crossing from a nationalist and egocentric speech to a more tolerant one, turning towards the other and open to the non-Lusophone/Portuguese world. However, this new discourse is facing limitations imposed by the political context and the mentality of the time.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.