La public diplomacy des Etats-Unis : théories, pratiques, effets (1948-2008)

par Raphael Ricaud

Thèse de doctorat en Études nord-américaines; Etudes anglophones

Sous la direction de Pierre Guerlain.

Soutenue le 10-11-2012

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était James Cohen.

Le jury était composé de Pierre Guerlain, James Cohen, John H. Brown, Annick Cizel, Cornelius Crowley, André Kaenel.

Les rapporteurs étaient James Cohen.


  • Résumé

    La présente étude vise à appréhender en trois temps la public diplomacy des Etats-Unis, objet civilisationnel protéiforme. Notre premier chapitre a pour objectif la constitution d’un appareil théorique permettant de comprendre le fonctionnement de la projection d’une image extraterritoriale des Etats-Unis. La multiplicité d’acteurs, d’auteurs et de prescripteurs façonnant la public diplomacy américaine nécessite d’en dresser une taxonomie. Par ailleurs, les nombreux prismes disciplinaires par lesquels la public diplomacy est décrite font amplement varier son signifié. Pour donner du sens à cet ensemble hétérogène, nous choisissons d’étudier la public diplomacy des Etats-Unis sous l’angle de la propagande. Notre second chapitre est une étude pratique. Celle-ci révèle que la littérature consacrée à la public diplomacy est de nature quasi hagiographique. Présentée comme vertueuse par ses acteurs, la réalité est tout autre. Quatre cas d’étude – la « campagne de vérité » sous Truman, la « guerre du Vietnam » sous Johnson, l’Office of Public Diplomacy for Latin America and the Caribbean sous Reagan, ainsi que la « guerre contre la terreur » sous Bush fils – montrent que sa praxis est en contradiction avec sa rhétorique. Lors de l’ultime chapitre, on s’interrogera sur les différences entre effets annoncés et effets constatés. Le phénomène le plus notable est la constitution d’un maillage international de personnes influentes au sein d’instituts servant de relais au message américain. Cet effet fait-il des chercheurs en Etudes américaines des propagandistes à leur insu ?

  • Titre traduit

    American Public Diplomacy : theories, Pracices, Effects (1948-2008)


  • Résumé

    This three-part dissertation considers U.S. public diplomacy as a protean American Studies object. Part one is the creation of a theoretical apparatus to assist readers in their comprehension of how America projects its image abroad. The (too) many actors, authors and policy-makers involved in the shaping of American public diplomacy require the creation of a taxonomy. What is more, depending on academic focus, the meaning of public diplomacy varies. To make sense of this heterogeneous set, we choose to use propaganda as the master signifier tying together the different facets of public diplomacy. Part two is a practical study. Quasi hagiographic literature massages the reader into believing public diplomacy is of a virtuous nature. Yet four case studies (Truman’s Campaign of truth, Johnson’s Vietnam War, Reagan’s Office of Public Diplomacy for Latin America and the Caribbean and Bush 43’s so-called “War on Terror”) reveal the width of the gap that separates rhetoric from practice. Part three ponders the difference between supposed and real effects of American public diplomacy. Its most tangible achievement being the creation of a network of influential people and institutions to relay the American message abroad, one may wonder whether American Studies specialists unknowingly become propagandists themselves.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.