Boro jolo ! (Va en avant !) : éthnologie des migrations afghanes en Iran et en Europe

par Azita Bathaïe

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Raymond Jamous.

Soutenue en 2012

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les parcours migratoires pluripolaires et pluriséquentiels des Afghans en Iran et en Europe. Les jeunes hommes qui viennent illégalement en Europe, par voie terrestre et maritime, ont connu une première expérience migratoire à l’échelle régionale en famille ou seul, en tant qu’ouvrier saisonnier. Dans le contexte régional, une communauté transnationale est établie de longue date entre l’Afghanistan, le Pakistan et l’Iran, qui facilite la circulation ou l’installation des nouveaux arrivants. Dans le contexte européen, l’itinéraire se dessine au fur et à mesure du parcours avec des déplacements transnationaux et des arrêts dans les grandes villes européennes (Athènes, Rome, Paris). Les villes-étapes sont des espaces privilégiés où les migrants prolongent leurs réseaux sociaux et en construisent de nouveaux. Durant leur déplacement en Europe, les jeunes migrants entretiennent des relations à distance avec leur famille restée en Afghanistan, au Pakistan et en Iran. L’expérience de la route, qui s’inscrit dans un ensemble de pratiques de mobilité avec le voyage et le pèlerinage, modifie le statut, le rôle et la fonction de celui qui se déplace. L’analyse souligne les transformations des relations de parenté et de genre au sein de la société afghane transnationale, des changements sociaux profonds dont les migrants sont des initiateurs.

  • Titre traduit

    Boro jolo ! (Go ahead !) : ethnology of afghan migration in Iran and Europe


  • Résumé

    This research deals with pluripolar and plurisequential migration patterns of Afghans in Iran and Europe. Young people come illegally in Europe by land and sea. Most of migrants either used to spend significant periods in Afghanistan, Pakistan and Iran, with their relatives or as seasonal workers. In the regional context, a long established transnational community between Afghanistan, Pakistan and Iran, makes easier the mobility or settlement of newcomers. In the European context, young people migrate in a succession of transnational movements, making long breaks in major European capitals (Athens, Roma, Paris) along their route. Breaks are privileged spaces where the migrants extend their social networks and build new one. During their journeys in Europe, young migrants maintain long-distance relationships with their families left behind in Afghanistan, Pakistan and Iran. Mobility of Afghans is related to practices of travel and pilgrimage. The experience of the route modifies status, role and function of the one who emigrate. This research highlights the transformation of kin and gender relationships in the transnational afghan society, as much as social changes initiated by the migrants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.257-271. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T12 PA10-137
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.