La convergence au sein d’une union monétaire : approches par la dynamique des prix et le taux de change d’équilibre.

par David Guerreiro

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Valérie Mignon.

Soutenue le 26-10-2012

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Umr7235 (laboratoire) .

Le président du jury était Cécile Couharde.

Le jury était composé de Valérie Mignon, Cécile Couharde, Gilles Dufrénot, Christophe Hurlin, Mariam Camarero, Balazs Egert.

Les rapporteurs étaient Gilles Dufrénot, Christophe Hurlin.


  • Résumé

    Cette thèse analyse la convergence au sein d’une union monétaire par l’intermédiaire de la dynamique des prix et des taux de change d’équilibre. Dans le premier chapitre nous présentons les caractéristiques générales des zones monétaires, ainsi que l’historique de celles que nous étudions : l’UEM et la zone CFA. Le deuxième chapitre traite de la convergence des prix au sein de la zone euro par le biais de modèles à transition lisse. La convergence est non-linéaire, et les vitesses d’ajustements sont différentes selon les pays. Ceci s’explique par les différences dans l’évolution de la compétitivité-prix, les rigidités du marché du travail, mais aussi les schémas de spécialisation. Le troisième chapitre évalue la validité de la Parité des Pouvoirs d’Achat absolue au sein de l’UEM à travers des tests de racine unitaire et de cointégration en panel de deuxième et de troisième générations. Dans l’ensemble, la dynamique des prix apparaît hétérogène et dépendante des périodes d’évolution de l’UEM ainsi que des groupes de pays considérés. Le quatrième chapitre relie les déséquilibres externes à la crise de la dette souveraine que connait l’UEM depuis 2009. Nous montrons que lorsqu’un pays appartenant à une union monétaire fait face à un déséquilibre externe vis-à-vis d’un autre pays membre, l’écart de taux d’intérêts correspondant tend à s’accroître. De plus, lorsque ces déséquilibres persistent, ils peuvent déclencher une crise de la balance des paiements. Enfin le dernier chapitre s’intéresse à la pérennité de la zone CFA. En comparant cette dernière à un échantillon composé d’autres pays d’Afrique Subsaharienne, nous mettons en évidence que malgré son non-respect des critères d’optimalité, la zone CFA a favorisé les équilibres internes et externes, et facilité les ajustements aussi bien au niveau de l’ensemble de la zone, qu’au niveau individuel. Ceci laisse penser que cette union est soutenable.

  • Titre traduit

    Convergence within a monetary union : approaches through price dynamics and equilibrium exchange rates.


  • Résumé

    This thesis analyses the convergence among a monetary union through the price dynamics and the equilibrium exchange rates. In the first chapter we introduce the main characteristics of the monetary areas, as well as the history of those under study: the EMU and the CFA franc zone. The second chapter deals with the price convergence inside the Eurozone via smooth transition regressions. This process is non-linear, and adjustment speeds are dissimilar depending on the countries. It is explained by the differences in the evolution of price competitiveness, labor market rigidities, but also specialization patterns. The third chapter investigates the validity of the absolute Purchasing Power Parity within EMU thanks to second and third generation panel unit root and cointegration tests. On the whole, price dynamics seems to be heterogeneous and depends on the EMU period and group countries considered. The fourth chapter links external disequilibria to the sovereign debt crisis experienced by EMU since 2009. We exhibit that when a country belonging to a monetary union faces an external disequilibrium relative to its main partner, the interest rates spread tends to increase. Moreover, when these disequilibria are persistent, they may trigger a balance of payments crisis. Finally, the last chapter pays attention to the permanence of CFA franc zone. By comparing the latter to a sample of other Sub-Saharan African countries, we evidence that the CFA franc zone has fostered external and internal balances, facilitated adjustments in the zone as a whole, as well as in each of its member, even if it does not fulfill the optimality criteria. This suggests that the union is sustainable.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.