L’expérience d’une assistance médicale à la procréation : « à corps et désaccords » : étude psychopathologique des femmes infertiles en parcours de fécondation in vitro ou de don d’ovocytes

par Alexandra Cochini

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Dominique Cupa.

Le président du jury était Katarzyna Walewska.

Le jury était composé de Dominique Cupa, Katarzyna Walewska, Giovanni Guerra, Régine Scelles, Sylvie Faure-Pragier.

Les rapporteurs étaient Giovanni Guerra, Régine Scelles.


  • Résumé

    Cette thèse de psychopathologie psychanalytique est une réflexion théorico-clinique sur l'expérience d'une assistance médicale à la procréation (AMP), et plus particulièrement sur l’état psychologique des femmes infertiles en parcours de fécondation in vitro (FIV) et de don d'ovocytes. Cette recherche a pour but d'évaluer la psychopathologie de ces femmes et les éventuels remaniements psychiques qu'impose ce mode de procréation. L’hypothèse générale de cette étude soutient l’idée qu’il existe des particularités dans le fonctionnement psychique des femmes infertiles qui diffèrent selon que les femmes ont recours à une FIV ou à un don d’ovocytes. La méthodologie repose sur la base d'entretiens semi-directifs, de questionnaires et de tests projectifs (Rorschach et TAT) et l'analyse du matériel recueilli s'appuie sur la théorie psychanalytique. Les résultats montrent que ces femmes souffrent d’une blessure psychique qui est à mettre en lien avec le vécu d’une castration réelle de leur féminité dans sa valence maternelle châtrée. Les femmes infertiles se trouvent sous l’emprise de l’objet primaire et leur fonctionnement mental se caractérise par une pensée opératoire défensive. De plus, le recours à une FIV ou à un don d’ovocytes suscite des aménagements psychiques, notamment en termes de représentations maternelles, qui apparaissent spécifiques au type d’AMP. Enfin, l’AMP amène les couples à érotiser les interventions médicales conduisant notamment à un remaniement des théories sexuelles infantiles et à une reconstruction des fantasmes originaires.

  • Titre traduit

    The experience of medically assisted procreation : swings and roundabouts. : psychopathological study of infertile women over a course of in vitro fertilization and oocyte donation


  • Résumé

    This thesis psychoanalytic psychopathology is a reflection on the theoretical and clinical experience of medical assistance to procreation (MAP), and more particularly on the psychological status of infertile women in course of in vitro fertilization (IVF) and oocyte donation. This research aims to assess the psychopathology of these women and the possible psychological changes imposed by this mode of procreation. The general hypothesis of this study is as follows: there are specific aspects in the psychic functioning of infertile women, these characteristics differ between women using IVF or oocyte donation. The methodology is based on semi-directive interviews, questionnaires and projective tests (Rorschach and TAT) and analysis of collected material is based on psychoanalytic theory. The results show that these women suffer psychological injury that is to be linked with the experience of a real castration of their femininity in its valence maternal castrated. Infertile women are under the mastery of the primary object and mental functioning is characterized by a defensive operational thought. In addition, the use of IVF or oocyte donation leads to psychic adjustments, particularly in terms of maternal representations that appear specific to the type of MAP. Finally, MAP brings couples to eroticize medical interventions leading a redesign of infantile sexual theories and a reconstruction of primal fantasies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.