Le financement des étudiants en France et en Angleterre de 1945 à 2011 : le student finance, l'award et le salaire étudiant et leur hégémonie.

par Aurélien Casta

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bernard Friot.

Soutenue le 20-06-2012

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) .

Le président du jury était François Vatin.

Le jury était composé de Bernard Friot, François Vatin, Sandrine Garcia, Christine Musselin, Steve Jefferys, Annie Vinokur.

Les rapporteurs étaient Sandrine Garcia, Christine Musselin.


  • Résumé

    La thèse porte sur les politiques de financement des étudiants en France et en Angleterre et les débats publics qui les entourent depuis l’après-guerre. Elle s’inscrit dans deux questionnements principaux. Dans une perspective de sociologie des politiques sociales, il s’agit tout d’abord d’opérer une comparaison entre les trois ensembles de propositions et de politiques – le student finance, l’award et le salaire étudiant – qui ont traversé les enseignements supérieurs des deux pays depuis 1945. Il s’agit ensuite, à partir du concept d’hégémonie et de l’utilisation qu’en a fait Antonio Gramsci au début du 20ème siècle, de soulever la question des modalités de construction de ces régimes dans les deux pays. Les éléments de réponse apportés à ces questionnements se fondent sur l’étude des données statistiques disponibles, des archives des syndicats étudiants, de la littérature gouvernementale et de documents diffusés par différents acteurs institutionnels du secteur. La thèse traite de quatre périodes, deux dans chacun des pays, et retrace les débats, les conflits et les politiques qui s’y sont déployés. Elle montre finalement que ces régimes de financement se différencient tout d’abord par les mesures qui leur sont associées : les prêts, les frais d’inscription et les bourses pour le student finance ; le paiement par la collectivité des frais d’inscription et de vie courante pour l’award ; et le salaire et la gratuité pour le salaire étudiant. Elle montre aussi que ces régimes se distinguent les uns des autres par leur représentation des étudiants, leur convention de valorisation du travail et de l’enseignement supérieur et leurs structures décisionnelles et financières. Elle montre également que la promotion de ces conventions et représentations dans le débat public et le déploiement de ces institutions au sein du secteur permettent à ces ensembles de se mettre en place et aux acteurs qui les portent de construire leur hégémonie.

  • Titre traduit

    Student funding in France and England from 1945 to 2011 : the student finance, the award and the salaire étudiant and their hegemony.


  • Résumé

    The thesis deals with student funding policies in France and England and the debates that they raised since the post-war years. It answers two main questions. By using the approach of the social policies sociology, it compares the systems of proposals and policies – the student finance, the award and the salaire étudiant – which have shaped higher education since 1945 in both countries. By using the concept of hegemony that Antonio Gramsci thought it at the beginning of the 20th century, the thesis shows the decision-making process that lead to these proposals and policies. Our materials are composed of the available statistical data, the student union archives, the governmental reports and the documents diffused by the groups involved in the sector. The thesis deals with four periods – two in each country – and describe the debates, the conflicts and the policy which took place. It shows that those funding systems are founded on different measures: tuition fees, loans and grants for the student finance; the public funding of maintenance and fees for the award; free higher education and wage for the salaire étudiant. It also shows that they are supported by specific representations of students and the value of their work and specific types of funding and decision-making process. It shows finally that the spreading of these ideas in the public debate and the development of these institutions inside the sector make possible the shaping of their policies and of their hegemony.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.