Malaise dans l’Europe moderne : aux origines de l’Histoire des deux Indes de Guillaume-Thomas Raynal

par Kenta Ōji

Thèse de doctorat en Langues et Littérature françaises

Sous la direction de Marie Leca-Tsiomis.

Soutenue en 2012

à Paris 10 .


  • Résumé

    Célèbre pour les contributions de Diderot, l’Histoire des deux Indes (1770/1774/1780) est en fait l’aboutissement de la carrière d’historien de Guillaume-Thomas Raynal, commencée au milieu du siècle des Lumières. Cette thèse montre que l’œuvre représente d’abord son intervention dans les débats sur les réformes du commerce des deux Indes, élevés en France après la Guerre de Sept Ans. En tant qu’histoire moderne de l’expansion commerciale des Européens dans le monde, elle est complémentaire à l’Histoire des Guerres, celles du continent européen des temps modernes, et fait écho à la Révolution diplomatique de 1756. Enfin, elle est aussi un avatar du projet d’une histoire politique de l’Europe moderne que Raynal lança dès ses Mémoires historiques (1753/1754), en réponse aux deux débats qui remettaient alors la monarchie moderne en question : celui qui portait sur les origines de la monarchie française, et celui qu’avait soulevé le premier Discours de Rousseau. On observe comment Raynal, fidèle lecteur de Montesquieu, manifeste une conscience aiguë de la précarité de la cohésion nationale dans l’Europe moderne, exposée aux ennemis extérieurs, aux risques internes de despotisme et de désagrégation sociale ; cette conscience le poussa à intervenir sur l’opinion publique, en bon philosophe patriote, plaidant pour la promotion du peuple et la constitution d’un espace économique et social autonome. De là découle aussi l’idéal de « civilisation » prôné par l’Histoire des deux Indes, même si cette revendication en faveur de la paix, de la prospérité et de la liberté ne fait que révéler les conflictualités réelles qui travaillaient la France et l’Europe à la fin de l’ancien régime.

  • Titre traduit

    Modern Europe and its discontents : in origins of Guillaume-Thomas Raynal’s Histoire des deux Indes


  • Résumé

    Famous for Diderot’s contributions to it, the Histoire des deux Indes (1770/1774/1780) should be regarded as the culmination of Guillaume-Thomas Raynal’s career of historian since the middle of 18th century, the age of Enlightenment. As we show, his work represents at first his intervention in the debates on the reforms of the trade in two Indies, raised in France after the Seven Years War. As a modern history of Europeans’ commercial expansion in the world, it is also complementary to the Histoire des Guerres, which examines the wars on the European continent in modern times: thus it echoes the transformation of the balance of power after the Diplomatic Revolution. Finally, it is an avatar of a personal project of a political history of the modern Europe, that Raynal launched with the Mémoires historiques (1753/1754), in response to two debates, questioning severely the modern monarchy: that is, one on the origins of the French monarchy, the other on the first Discourse of Rousseau. A faithful follower of Montesquieu, Raynal was keenly aware of the precariousness of the national cohesion in modern Europe, which is exposed to outside enemies, as well as to internal risks of despotism and social disintegration; this awareness led him to intervene on public opinion as a patriotic philosopher, in order to promote the rise of the third-estate and the constitution of an autonomous economic and social space. Hence, the ideal of "civilization" that the Histoire des deux Indes advocates, though this claim of peace, prosperity and liberty, actually reveals the existing conflicts in France and Europe at the end of the ancient regime.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1201 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.801-837. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T12 PA10-082
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.