L' impact urbain des bases militaires américaines à Okinawa, un territoire forgé par l’occupation

par Sharareh Rezai Amin

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement du territoire

Sous la direction de Colette Vallat et de Henri Desbois.

Soutenue en 2012

à Paris 10 .


  • Résumé

    Okinawa se distingue du reste du Japon par de nombreux aspects géographiques, historiques et culturels. En 1945, l’île est le lieu de la plus sanglante des batailles du Pacifique. De 1945 aux années 1960, les militaires occupent les espaces des bases qu’ils s’approprient et dirigent également administrativement, politiquement et économiquement l’île et sa population. L’impact territorial des bases est important et a des conséquences sur les pratiques de certains quartiers. Des formes urbaines liées à cette présence militaire se développent en zone civile : les « American Streets ». Ce sont des quartiers commerçants destinés au divertissement des américains. En 1972, Okinawa est restitué au Japon mais l’occupation territoriale américaine reste quasi-identique. Malgré d’importants investissements dans le tourisme, son économie reste dépendante de la présence américaine et des subventions du gouvernement japonais. En étudiant les American Streets et les territoires restitués, cette thèse analyse dans quelles mesures la présence américaine marque à long terme le territoire et la société d’Okinawa. Nous étudions la ville de Koza, où il existait un quartier réservé aux militaires afro-américains. Apple Town est un autre quartier dont le déclin est représentatif des conséquences du départ des troupes américaines. American Village est un projet visant à émanciper Okinawa, mais dont les procédés de conception restent liés aux bases. Deux autres exemples de projets, à Makiminato et à Yomitan, montrent les différentes dynamiques d’aménagement des territoires militaires restitués. La présence militaire détermine toutes perspectives de développement pour Okinawa.

  • Titre traduit

    ˜The œurban impact of american military bases in Okinawa, a land forged by the occupation


  • Résumé

    Okinawa differs from the rest of Japan geographically, historically and culturally. In 1945, the island was the site of the bloodiest battles of the Pacific. From 1945 to the 1960’s, the military U. S. Forces occupy the areas used for their bases which they appropriate as their own territory and also run the island and control its people administratively, politically and economically. The bases have an impact on the territory and have implications for daily life in certain neighborhoods. Urban forms linked to the military presence are expanding in civilian areas: the "American Streets". They are commercial districts offering entertainment for Americans. In 1972, Okinawa returns to Japan, but the American territorial occupation continues practically unchanged. Despite significant investments in tourism, the economy remains dependent on the U. S. Presence and Japanese government subsidies. With the study of American streets and returned military lands, this thesis analyses in which extent the American military installations will impact durably the territory and the society of Okinawa. The study focus on the Koza town, where there was a district catering specifically to African American soldiers. Apple Town is another district whose decline reflects the consequences of the departure of American troops. American Village is a project aimed at empowering Okinawa, but whose design processes are linked to the bases. Two examples of this are projects in Makiminato and in Yomitan, which illustrate different dynamics of the development of former military lands returned to their owners. The U. S. Military presence determines any prospect of development for Okinawa.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.; LXXII p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 328-343

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T12 PA10-081
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.