Jacques Piou et l’Action Libérale Populaire (1901-1914)

par Evelyne Janet-Vendroux

Thèse de doctorat en Histoire du monde contemporain

Sous la direction de Gilles Le Béguec.

Soutenue en 2012

à Paris 10 .


  • Résumé

    Jacques Piou, leader quasi oublié de la droite républicaine resta dans l’opposition de 1901 à 1914. L’idée de créer une droite républicaine était en soi un formidable pari, dans le contexte de la IIIe République militante et de la droite royaliste. Il suivit les directives du pape Léon XIII, dans la voie du Ralliement de 1890, créant finalement son propre parti : l’Action Libérale Populaire en mai 1902, qui doit se démarquer des royalistes et des nationalistes, pour former un « Antibloc ». Jacques Piou va initier des électeurs peu concernés par la politique, à une vraie organisation partisane, en créant des comités dynamiques dans l’ensemble de la France. Organisation électorale efficace, l’ALP devient assez vite un parti de masse avec 250000 adhérents. Avec des œuvres sociales efficaces, l’ALP était devenue un vrai parti d’opposition, partant de 78 députés en 1902, elle espérait s’imp1anter; mais le succès électoral ne fut pas au rendez vous dans cette France de la Belle Epoque, très largement dominée par les idéaux radicaux-socialistes. La réalité des urnes, n’enlève pas à Jacques Piou le mérite d’avoir osé une démarche politique nouvelle et d’avoir incarné un parti de résistance, en cherchant à allier catholicisme et République, pour aboutir à une laïcité modérée. Le parti a disparu en 1919, comme si sa contribution à une République ouverte à tous, y compris à une majorité républicaine de droite était l’aboutissement de ses efforts.

  • Titre traduit

    Jacques Piou and the Action Libérale Populaire (1901-1914)


  • Résumé

    Jacques Piou, an almost forgotten leader of the republican right remained in opposition from 1901 to 1914. The very idea of establishing a republican right wing movement in the context of a militant 3rd Republic and monarchist Conservatism was in itself a formidable challenge. He followed the directives of Pope Leon XIII in the wake of the 1890 Rallying, eventually founding his own party: the Action Liberale Populaire in May 1902. It had to Set itself apart from the Monarchists and the Nationalists alike in order to create an "Anti—Bloc". Jacques Piou introduced his politically disengaged voters to the workings of a real political organisation, setting up a network of active committees across France. The ALP with its efficient electoral machine soon became a mass party with 250,000 members. With its efficient social works, the ALP had become an opposition party to be reckoned with, and with a starting base of 78 Representatives in 1902, it was poised to gain ground; however, electoral success proved elusive in the France of the Belle Époque, dominated as it was by socialist—radical ideals. Ballot results do not in any way diminish Jacques Piou’s merit in initiating a new political movement and fostering a resistance party that sought to bring Catholicism into the fold of the Republic, paving the way for moderate secularism. The party disappeared in 1919 as though its endeavours and contribution had finally brought about the ultimate goal it had set itself, i. E. A Republic open to all and inclusive of a right wing republican majority.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1021 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.978-995. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1060-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1060-2
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1060-3
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T12 PA10-080
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.